La démocratie n’est pas un supplice à infliger aux minorités !

mercredi 2 septembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

La démocratie n’est pas un supplice à infliger aux minorités !

Extrait de « Egalité d’abord ! » (Appel de 2006)

Comme si le « choc du 21 avril » (2002) n’avait jamais eu lieu, les thèses racistes, révisionnistes, discriminatoires et culturalistes font tache d’huile sur l’échiquier politique et – en débordant la seule surface politique de l’extrême droite – se découvrent une deuxième vie dans les mesures gouvernementales et la législation.

A la fracture sociale, les forces du conservatisme veulent surajouter une fracture ethnique en vue de blinder les séparations et soumettre les quartiers populaires à des traitements particularistes de ségrégation. Cependant que d’autres acteurs de la vie politique, dans les rangs progressistes, considèrent comme un simple mauvais fonctionnement passager de la République ce qui ressemble davantage à une mise à mort politique, sociale et culturelle d’une composante de la population.

cf
L’égalité d’abord ! - L’égalité d’abord !
http://www.legalitedabord.fr/spip.php?article1