Déclaration du Bureau exécutif du MRAP : CE QUE NOUS SOMMES

samedi 17 janvier 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

Déclaration du Bureau exécutif du MRAP :

CE QUE NOUS SOMMES

Nous sommes musulmans, nous sommes juifs, nous sommes Charlie, nous sommes policiers, nous sommes chrétiens, nous sommes infidèles athées, nous sommes homosexuels, nous sommes les Roms ...

Nous sommes musulmans quand des mosquées et des carrés musulmans sont saccagés. Nous sommes musulmans face aux Zemmour et Houellebecq. Nous sommes musulmans quand monsieur Tesson, Torquemada halluciné, se lance dans des imprécations anti-musulmanes « Il faut le dire ! Ce sont les musulmans le problème en France ! » tombant ainsi sous le coup de la loi

Nous sommes juifs quand une enfant juive reçoit une balle dans la tête. Nous sommes juifs quand les clients d’un commerce casher sont abattus parce que juifs. Nous sommes juifs quand des tombes juives sont taguées

Nous sommes Charlie quand la Kalachnichov fauche le crayon insolent pour délit de blasphème. Nous sommes Charlie quand les hypocrites condamnent le crime en l’accompagnant d’un « oui mais » odieux et d’un procès en sorcellerie pour islamophobie.
Nous sommes policiers, quand ceux qui protègent les journalistes, la liberté de la presse, nos libertés sont assassinés.

Nous sommes homosexuels, quand ils sont victimes de rejets et de violences. Nous sommes homosexuels quand l’intégrisme religieux toutes tendances confondues fait descendre des centaines de milliers d’obscurantistes dans la rue contre l’égalité des droits

Nous sommes chrétiens quand des fanatiques, ailleurs dans le monde, massacrent ceux qui se réclament du Christ.

Nous sommes les « infidèles athées » quand ils sont pourchassés ou passibles de la peine de mort comme dans certains pays musulmans. Nous sommes athées quand des extrémistes religieux ici, veulent soumettre la liberté d’expression des non-croyants à leurs dogmes et leurs interdits, dans l’art ou la presse.

Nous sommes les Roms souvent détestés, expulsés, maltraités. Nous sommes les Roms qui fédèrent toutes les exclusions. Nous sommes les Roms poussés dans les interstices d’une société qui les méprise. Nous sommes les Roms qui fédèrent tous les rejets.

Nous sommes la France qui n’accepte plus que les politiques d’Etat successives laissent des pans entiers d’une jeunesse discriminée et marginalisée au bord du chemin comme autant de proies livrées aux prédateurs du fascisme religieux.

Nous sommes la France laïque. Nous sommes la France plurielle avec ses opinions, ses philosophies, ses croyances ou non-croyances parfois contradictoires, souvent opposées, mais procédant d’une même République encore trop imparfaite mais que nous voulons égalitaire et pour tous.

Nous sommes ceux qui refusons tous les fondamentalismes. Nous sommes ceux qui luttons contre tous les racismes, sans hiérarchisation, sans concurrence des mémoires.

Paris, le 17 janvier 2015

Correction le 20 janvier 2015 (167 visiteurs)