Coronavirus : le MRAP demande la fermeture d’urgence des centres de rétention et la fin de la répression au Mesnil Amelot

dimanche 12 avril 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

Coronavirus : le MRAP demande la fermeture d’urgence des centres de rétention et la fin de la répression au Mesnil Amelot

Le MRAP vient de recevoir deux appels particulièrement inquiétants du centre de rétention de Mesnil Amelot. Alors que les organisations de défense des droits humains demandent instamment la fermeture des centres de rétention, le gouvernement répond à la légitime inquiétude des sans papiers par la répression. Les policiers sont intervenus ce dimanche 12 avril au Mesnil Amelot, face à cette intervention, les sans papiers ont résisté pacifiquement aux matraques et au gaz ; les téléphones ont été saisis. La situation a dégénéré samedi soir lorsqu’un sans papiers qui avait gardé du pain en sortant du réfectoire a subi des violences de la part des gardiens. En solidarité, les sans papiers sont sortis dans la cour, le directeur du centre a alors fermé les batiments et les sans papiers ont dû passer la nuit dehors.
Les informations qui nous sont parvenues font état d’une situation particulièrement inquiétante : un sans papier a été relâché il y a quelques jours suite à une suspicion de covid-19.

Les détenus n’ont ni masques ni gel hydro-alcoolique, et les deux personnes qui font le ménage n’ont ni javel ni produits désinfectants. Le service médical est présent une heure par jour et la laverie ne fonctionne pas . La direction du centre interdit également aux policiers de porter des masques « pour ne pas effrayer les sans papiers ». Des policiers inquiets demandent également la fermeture du centre !

Scandalisé par cette situation, le MRAP demande une nouvelle fois la fermeture des centres de rétention et la régularisation des sans papiers comme cela a été fait au Portugal.

Paris le 12 avril 2020