URGENCE : Antiracisme et anti-intégrisme religieux ensemble ! C Delarue

samedi 14 octobre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

URGENCE : Antiracisme et anti-intégrisme religieux ensemble !

A ceux et celles qui, dans un colloque, voulaient « faire le point sur l’existence d’une « islamophobie d’État » (à Lyon en 2017) pour y critiquer, par exemple, la loi de mars 2004 contre les signes religieux ostensibles à l’école , loi accusée de brider surtout (mais pas uniquement) la montée de l’islam voilé, je demande aussi de »faire le point sur l’existence (ou non) d’un « islamo-gauchisme » ... et de débattre sur les divers sens de l’expression.

Car des « gens de gauche » s’emploient à protéger des musulman-es réactionnaires et occasionnellement ils dénigrent les musulmans progressistes qui critiquent ce qui est réactionnaire dans leur religion . C’est très problématique quand on se dit de gauche !

Ces gens de gauche « couvrent » les intégristes car pour eux le fait d’être réactionnaire n’a pas d’importance. En somme, c’est de droit ! Comme être au FN ou RN c’est réactionnaire mais c’est de de droit ! Etre fasciste c’est à combattre mais être sexyphobe (haine de tout bout de chair féminine imposant à mettre les femmes sous hypertextile), sexoséparatiste (mettre les femmes à la maison), homophobe, athéophobe, etc... au nom de la religion c’est sinon positif, du moins à protéger ! Ce serait en tout cas à protéger au nom du refus des discriminations. Etrange position d’une gauche acceptant le fait réactionnaire fort, menant à un hyperpatriarcat, sous le terme d’islamophobie. Avec ce terme, tout ce qui relève de l’islam et du monde musulman se trouve protégé, y compris les pratiques les plus aliénantes et réactionnaires. Voilà le problème.

Pour ceux et celles qui n’aiment pas l’expression « islamogauchisme » (car elle est ambiguë puisque l’intégrisme religieux n’est pas spécifié) je ne trouve que la formule de Majid Nawaz qui parle de « gauche régressive » peut être meilleure ! Il s’agit de ceux et celles qui « couvrent » les croyant-es réactionnaires, ceux et celles qui défendent par procédé d’amalgame (de mise en communauté identitaire ) ou essentialisation positive ou silence ou accusation d’ « islamophobie d’état » les intégrismes religieux musulmans. Car il importe de nos jours de combattre résolument ces intégristes comme les autres !

Notez que l’expression islamophobie ne plaît pas plus à nombre de personnes que je classerais pas à l’extrême-droite comme on le fait avec aisance, histoire de dénigrer autrui ! J’ai subi cela - alors que j’use encore de cette expression - et je sais donc de quoi je parle... mais je ne cède pas !

Au-delà des termes choisis, il convient certes d’être antiraciste et donc d’empêcher 1) les insultes et les injures aux musulmans et musulmanes, - ce qui ne saurait empêcher la critique du voile (la voilophobie n’est pas que contre un certain islam sexyphobe puisque les juifs haredim imposent aussi l’hypertextile dès qu’ils le peuvent et que dans certains pays catholiques, comme la Pologne, les conservateurs catho-intégristes veillent à l’habillement « couvert » des femmes mais sans voile) ni la critique des divers intégrismes religieux musulmans - et empêcher aussi 2) les discriminations d’accès au logement et à l’emploi et aux divers services publics. Etc... Ce qui n’empêche nullement que le voile islamique soit interdit dans certains lieux hors du cadre fonctionnaire et assimilé. Mais en ce cas ce n’est pas l’islam en soi qui est visé , et pas que cette religion ni toute cette religion. Il faut interdire plus les signes ostensibles de religion mais pas les interdire partout !

Pour nombre de personnes non racistes, il importe de bloquer la montée en puissance des intégrismes religieux sexyphobes et sexoséparatistes (femmes à la maison avec sortie sous hypertextile). Ce contre-mouvement réactionnaire par définition est nuisible. Il construit un hyper-patriarcat.

Notez bien que nous critiquons tous les intégrismes religieux et ce au moins depuis les premiers débuts des critiques de Caroline Fourest . Le temps passe... Quoique l’on puisse me dire sur cette référence, je maintiens par honnêteté intellectuelle qu’elle a inspiré chez moi des approches critiques que j’avais déjà ( suis plus vieux) mais sans débouché militant utile, avant que je m’autonomise au fil du temps de sa pensée .

En conséquence de ce type de critique, il ne s’agit ni d’accuser seulement les musulmans terroristes (pas suffisant pour un antiracisme d’émancipation), ni évidemment d’accuser en bloc tous les musulmans. Il y a des musulmans progressistes. Tout comme il existe des croyants progressistes au sein d’autres religions. Mais chaque religion et même chaque courant historique interne a ses réactionnaires, ceux qui ne supportent pas la liberté et l’égalité pour les femmes, une conquête de la « seconde modernité » et du patriarcat réduit. Ceux et celles qui ne supportent ni la loi de 1905 ni celle de 2004. Ceux et celles qui se montrent aisément sexyphobiques et homophobes.

Christian DELARUE

Militant altermondialiste (ATTAC et CADTM) et antiraciste (MRAP)
Contributeur à « Urgence antiraciste - pour une démocratie inclusive ». Ouvrage collectif coordonné par Martine Boudet et publié chez Le Croquant (mars 2017)

Lire passage : Lutte contre le racisme et les discriminations, lutte contre l’intégrisme : deux faces d’une même médaille - Urgence antiraciste - C Delarue
http://amitie-entre-les-peuples.org/Lutte-contre-le-racisme-et-les-discriminations-lutte-contre-l-integrisme-deux

La « gauche régressive » (Maajid Nawaz) nie l’intégrisme religieux - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/La-gauche-regressive-Maajid-Nawaz-nie-l-integrisme-religieux

VOILOPHOBIE PAS ISLAMOPHOBIE - C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/VOILOPHOBIE-PAS-ISLAMOPHOBIE-C-Delarue