TALONS HAUTS et VOILE selon M Shlomo Sand (I)

mardi 27 décembre 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

TALONS HAUTS et VOILE selon M Shlomo Sand (I)

Shlomo Sand écrit : « Pourquoi, diable, des femmes musulmanes préfèrent-elles porter un voile comme nos grands-mères, plutôt que de chausser de hauts-talons comme les femmes libérées ? »

On pourrait répondre que l’un n’empêche pas l’autre et qu’une musulmane peut fort bien porter des talons hauts et le voile, tout comme le voile et une mini-jupe. Mais il est vrai que le voile accompagne souvent des tenues hypertextiles (comme des jupes très longues et très amples) .

Là il faut dire deux mots sur une lourde éducation rigoriste venue des intégristes religieux qui imposent des tenues qui cachent la chair et les formes féminines. En effet, les intégristes religieux musulmans (et d’autres intégristes religieux) détestent ces formes féminines qui les obligent à sublimer, autrement dit à monter en respect pour des femmes qu’ils détestent comme tentatrices et sataniques. Ils sont en quelque sorte sexyphobiques par lourde intoxication religieuse. Ils imposent donc de ce fait non seulement des tenues banalisées mais en plus des tenues hypertextiles qui invisibilisent les femmes. Il ne reste que le visage. Même les avant-bras et les mollets doivent être cachés alors voir un décolleté ou une mini-jupe c’est impensable. Là git une forme lourde d’autoritarisme que partage hélas certaines musulmanes qui participent ainsi de la reproduction du système sexoséparatiste patriarcal.

Revenons à Monsieur Shlomo Sand sur deux points.

- Les talons hauts, c’est quand je veux...

Monsieur Sand (et M Lacassagne aussi sur son blog Mediapart ?) connait-il beaucoup de ses collègues féminines portant régulièrement des talons hauts au travail ou hors travail les porter encore pour faire du jogging, (ou autre activité ou ordinairement elles se chaussent autrement) ? Poser la question c’est éviter le mépris sexiste contre les femmes qui se chaussent librement. Car les talons hauts ne sont pas vus comme un « signe de libération » (par qui ?) mais comme une simple faculté laissée aux femmes qui font comme bon leur semble. Différence insupportable pour les sexyphobques !

- Le voile et l’hypertextile, c’est souvent tout le temps et depuis le plus jeune âge...

Le voile c’est souvent autre chose, y compris si porté librement et non pas sous injonction ferme d’un intégriste religieux sexoséparatiste, car de porter le voile de façon souple et réellement libre ne fait pas vraiment problème ! Ce qui fait par contre signe d’aliénation religieuse profonde - un sorte d’insulte à la dignité humaine (que l’on doit à tous et toutes) - c’est de le porter de façon rigide et constante, de 5 à 95 ans, tous les jours, sans exception. Cela se rattache à une conception religieuse sexiste et patriarcale nommée sexoséparatisme.

Et disant cela, il ne s’agit pas d’attaquer les musulmanes spécifiquement et bêtement. (Nous n’avons rien contre les musulmanes qui ne sont d’ailleurs pas toutes ainsi - loin de là - sous hypertextile. Nous sommes contre l’intégrisme religieux sexoséparatiste.)

Christian DELARUE

suite en II avec :

Mentalité religieuse d’athées ? selon Shlomo Sand (II) -
http://amitie-entre-les-peuples.org/Mentalite-religieuse-d-athees-selon-Shlomo-Sand-II

https://blogs.mediapart.fr/julien-lacassagne/blog/250816/la-laicite-ultime-refuge-du-raciste-par-shlomo-sand-0/commentaires#comment-7936568


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)