Sexyphilie anodine d’Instagram et sexyphobies intrusives ailleurs - Christian Delarue

samedi 29 juillet 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 38%

SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES intrusives ailleurs

xx

On a pu parler de "prime à la nudité" pour Instagram dans un média (1) qui défend souvent la "prime au voile" et à l’hypertextile soit une habillement très couvert.

Précisons que cette "prime à la nudité" n’est pas une "sexyphilie" ou l’on dénude des jeunes filles mineures, un peu, pour des concours de la plus belle jeune fille ou, plus encore, pour attirer des pédophiles ! Ce qui serait alors l’équivalent inverse de celles et ceux qui, sous influence d’une interprétation intégriste d’une religion (islam ou judaïsme haredim ), couvrent des gamines de deux ans sous hypertextile : voile et robe longue jusqu’au sol !

Sur Instagram, ce sont ordinairement des femmes majeures, en hypotextile - soit un habillement peu couvert (d’été) mais jamais totalement nues, et cela mobilise la critique de Mediapart (sous forme d’enquête) et, en commentaires, des critiques du "capitalo-patriarcat", critiques qui ne disent rien en général contre les diverses sexyphobies, qui sont beaucoup plus des entraves à la liberté des femmes !

Ces femmes adultes, librement en hypotextile - même pas du string seins nus - savent très bien ce qu’elles font et c’est non contraire aux droits et libertés Elles n’ont donc pas de remarques moralisantes dignes des intégristes religieux à recevoir !

XX

A côté de çà on trouve des SEXYPHOBIES intrusives.

A ce jour, 4 types de sexyphobie sont à repérer :

1 - La sexyphobie des intégrismes religieux (musulman, juif haredim, catho jadis) ou tout le corps des femmes doit être caché : il mène au sexo-séparatisme (femmes devant rester à la maison) et à un hyper-patriarcat.

2 - La "nouvelle sexyphobie" portant contre un effet - non obligé - du "sans-soutif", du no-bra (le no-bra est une tendance récente). Les tétons apparents ou les seins ballottants sont alors perçus comme "excusant" une violence sexiste ! (cf enquête été 2020)

3 - La "sexyphobie d’Etat" ou "sexyphobie de gouvernement" qui vient d’en-haut, via la loi et la police contre le string seins nus en piscine ou sur plage.

4 - La sexyphobie de la société civile dont la "sexyphobie professorale" ou des enseignants préfèrent fustiger les filles jugés trop sexy trop dénudées qu’éduquer les garçons !

Christian Delarue
Sept 2020

Source :

http://altermd-krisdlr.centerblog.net/41-sexyphilie-anodine-instagram-et-sexyphobies-intrusives

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article163896

http://krismondial.blogg.org/sexyphilie-anodine-d-instagram-et-sexyphobies-agressives-ailleurs-a202164492

1) La sexyphilie dite « prime secrète à la nudité » par l’article de Mediapart qui a enquêté sur Mediapart ne va pas bien loin. Rien qui s’apparente à de l’autoritarisme sexyphobique qu’il soit d’origine religieuse intégriste ou même laïque venant de l’Etat sexyphobe qui interdit les femmes seins nus en piscine alors que le burkini est autorisé.

https://www.mediapart.fr/journal/international/150620/sur-instagram-la-prime-secrete-la-nudite-se-deshabiller-pour-gagner-de-l-audience

JPEG - 97.5 ko


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d