String seins nus : sexyphobie française, tolérance aux Etats-Unis. C Delarue

mercredi 6 décembre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

String seins nus : sexyphobie française, tolérance aux Etats-Unis

http://amitie-entre-les-peuples.org/String-seins-nus-sexyphobie-francaise-tolerance-aux-Etats-Unis-C-Delarue ?

« La nudité, c’est comme la cigarette on n’est pas obligé de la mettre sous le nez des autres » disent certains. C’est même interdit ! Certains disent pareillement du voile hypextextile, qu’il soit porté ou non du fait d’une religion. Il en va donc, pour certains et certaines, du string seins nu comme du voile avec jupe très longue : une gêne.

Les extrêmes textiles - hypotextile et hypertextile - suscite gêne ou réprobation et pas forcément pour les deux modalités car parfois la gêne ou le refus porte sur l’un et pas l’autre. Peux-t-on développer une éducation pour mieux accepter l’un et l’autre si possible sans privilège à l’un contre l’autre ?

I - La tendance mondiale à l’intolérance hypotextile.

Là après ce type d’introduction, fondée sur une mise à plat distanciée de la question textile, il faut se recentrer sur le mouvement réel du monde sur les contradictions réelles. La tendance est bien à l’intolérance hypotextile dans le monde et cette intolérance porte contre les femmes sans voile mais aussi contre les femmes simplement en jupe au-dessus du genoux. Les agressions viennent des hommes mais aussi des femmes qui peuvent être aussi d’une grande intolérance.

Je suis en contact avec mon fils qui circule en Asie depuis plus de deux ans maintenant et qui m’informe régulièrement du maintien de cette culture patriarcale - souvent reliée à la religion musulmane - qui entrave la liberté de se vêtir librement du fait de la rigidité mentale des hommes et des femmes. Les références religieuses y viennent trop souvent justifier et durcir des attitudes qui pourraient être plus souples, plus tolérantes.

A la racine de la question on trouve la chair et et les formes féminines comme trop attirantes sexuellement et ces hommes refusent d’en faire leur problème. Si un bijoutier expose de beaux bijoux : doit-on s’étonner qu’il ne se fasse pas cambrioler tous les jours ? En fait, la religion - l’islam souvent - vient justifier une mauvaise éducation alors qu’on pourrait penser le contraire. On pourrait penser que l’éducation viennent dire qu’une attraction sexuelle est à la fois naturelle et culturelle et que la règle des humains civilisées est de se retenir, de voir certes le corps féminin et de ressentir une émotion mais de lui donner un nom qui ne soit ni violence ni passage à l’acte. En fait, l’humanité a encore beaucoup à faire pour entretenir des rapports humains courtois et non agressifs.

II - Les pays les plus libres sont soumis à la montée de l’intolérance hypotextile

En France, à la différence des Etats-Unis, on protège assez largement l’hypertextile (au nom de la protection de la religion : islamophobie ) mais on ne protège pas son opposé l’hypotextile en criant sexyphobie. A quand une religion du string seulement ? Il y aurait alors respect de la conscience croyante et de son expression au nom de l’article 18 de la DDHC.

- CONQUETES NORD-AMERICAINES

Aux Etats-Unis, en 1986, la police de Rochester, dans l’Etat de New York, verbalise sept femmes pique-niquant les seins à l’air. Deux d’entre elles contestent leur condamnation. Et six ans plus tard, la plus haute juridiction de l’Etat de New York finit par leur donner gain de cause ! Dans cette décision, rendue en 1992, les magistrats annulent en effet la loi interdisant aux femmes d’enlever le haut en public, au motif que celle-ci constitue une inégalité par rapport aux hommes qui, eux, peuvent exhiber leur torse en toute légalité.

- SEXYPHOBIE FRANCAISE

En France, l’article 222-32 du code pénal punit d’un an d’emprisonnement et 1.200 euros d’amende le fait de se montrer nu en public. On comprend qu’il s’agit surtout de cacher les caractères sexuels primaires, autrement dit les organes sexuels reproducteurs, mais pas les fesses ni les seins . Aller en piscine - comme les Tumultueuses (1) -ou prendre un café en terrasse en string seins nus ne serait donc, théoriquement, pas une infraction. C’est sans compter avec les nombreuses municipalités qui ont pris des arrêtés, parfois contestés, interdisant localement cette pratique. Quelle punition pour des seins à l’air ? Est-ce aussi pénalisé qu’un sexe découvert ?

- DISCUSSION : Quel est l’argument de l’interdiction du seins nus ?

Les seins, surtout ceux d’un certain volume, seraient historiquement attirants. Explication darwinienne dit-on. Admettons mais est-ce un argument suffisant pour interdire quasiment partout le string seins nus à l’heure ou l’hypertextile est montant ? Ne peut-on pas autoriser plus d’espace libéré ?
Certains ajoutent encore que « tout ce qui marche sur la différenciation sexuelle est considéré comme sexuel » (2). Et alors ? Doit-on cacher ce qui est différence sexuelle ? Faudrait alors cacher beaucoup de choses :
1 - Cacher des traits naturels jugés féminins (visage féminin, voix féminine, etc ) ou
2 - Cacher des vêtements jugés sexy de nos jours (mini-jupe, chaussures à talons hauts, décolleté, etc) et
3 - Cacher ou interdire nombre de petits artifices d’agrément (bijoux, maquillage, belle chevelure, etc).
On tomberait alors dans l’autoritarisme lourd et la pudibonderie imposée, tares sociales qui viendraient compléter la sexyphobie des intégristes religieux sexoséparatistes.
Il convient d’aménager des espaces pour un hypotextile qui ne gênerait pas autrui . Comme d’ailleurs, n’en déplaise à certains, il convient de ne pas donner toute la place à un hypertextile qui peut lui aussi gêner !

Christian DELARUE

1) L’association féministe « Les Tumultueuses » a plusieurs fois brisé l’interdit imposé dans des piscines, provoquant l’intervention de la police.

2) Lire « Seins nus dans la rue, un droit de la femme ? » dont je me suis inspiré pour cet article.

https://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets/20120530.OBS7080/seins-nus-dans-la-rue-un-droit-de-la-femme.html

.lire aussi :

Sexyphobie d’Etat : interdiction discriminatoire d’une salariée en string seins nus
http://amitie-entre-les-peuples.org/Sexyphobie-d-Etat-interdiction-discriminatoire-d-une-salariee-en-string-seins

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article158576


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)