La stigmatisation sexyphobique des intégristes religieux

jeudi 16 juin 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

La stigmatisation sexyphobique des intégristes religieux et des autres.

C’est l’inverse de la stigmatisation des femmes très couvertes, hypertextiles.

A la sexyphobie, haine des femmes sexy, avec par exemple décolleté ou talons hauts, se rattache un phénomène proche qui est la haine viscérale de l’hypotextile qui est le simple fait d’être très peu habillé(e), soit en mini-jupe en ville par exemple ou en simple string au bar de la plage.

La sexyphobie et la haine de l’hypotextile se manifeste par tout un ensemble de rejets et de violences contre les femmes sexy qui vont des injures et insultes, des stigmatisations sexyphobiques, aux exclusions, aux discriminations donc, plus le harcèlement de rue et, pire encore, le viol .

La sexyphobie caractérise un très grand nombre d’intégristes religieux mais aussi d’autres individu(e)s très intolérant(e)s, crispés contre la diversité textile. Il ne s’agit pas nécessairement d’hommes habitués à l’insulte sexiste dès la première mini-jupe de printemps sortie. On trouve en effet des femmes qui refusent la diversité textile dont l’hypotextile car elles sont pour la pudeur (imposées) mais aussi contre l’objectification des femmes.

Pour elles, une femme sexy est nécessairement regardée par les hommes et ce regard objectivant est une aliénation importante totalement inadmissible et non un jeu bénin ou un simple plaisir d’apparence de soi qui ne préjuge en rien de ce qu’on est. Bref, ces femmes sont alors aussi intolérantes que les intégristes musulmans sexoséparatistes ou les juifs haredim tout aussi obsédés de femmes très couvertes et moches. Pour elles, la séduction ne doit passer que par le jeu de la voix et du regard mais pas par le corps qui doit être caché, banalisé.

Ce faisant, ces personnes très intolérantes produisent une société de conformisme textile ou toutes les femmes et tous les hommes sont très couverts.

Face à ce phénomène, il importe de lutter pour une société inclusive, et pas que pour admettre les femmes voilées (hypertextile) donc une société de diversité textile.

Christian Delarue

Pour une société civile inclusive avec « textiles » et non textiles. C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Societe-civile-inclusive-avec


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)