Front des mères : encore un pseudo-antiracisme raciste C Delarue

vendredi 8 décembre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

« Front des mères » : encore un pseudo-antiracisme raciste C Delarue

Cette association « Front des mères » ne saurait avoir l’agrément du Ministère comme association syndicale des parents car si elle souligne bien des aspects à traiter notamment de discriminations - le « double standard » axiologique de l’anglais et de l’arabe par exemple (et d’autres encore) - elle le fait de façon communautariste et même nettement raciste ce qui est totalement inacceptable en France et dans de nombreux pays d’Europe.

On retombe là dans le pseudo-antiracisme raciste totalement inadmissible au regard des textes de lois nationaux et internationaux de lutte contre le racisme. !

J’ai lu - outre le texte sur Mediapart qui a juste attiré mon attention - les deux textes suivants sur Contre-attaque(s) :

1 ) « L’école apprend à nos enfants à avoir honte de leurs mamans, honte de ce qu’ils sont » - Contre-attaque(s)

À qui et à quoi sert vraiment l’école ? Dans cette tribune, Fatima Ouassak et Diariatou Kebe interrogent les manières dont l’institution scolaire est utilisée par les Blancs pour maintenir et transmettre leurs privilèges. Elles dressent aussi d’intéressantes perspectives pour mettre hors d’état de nuire les rouages de ce système raciste.

La société française est hiérarchisée racialement, les Blancs font en sorte d’être privilégiés dans l’accès à la propriété, au pouvoir, aux soins, à la reconnaissance ou au confort, au détriment des Non-Blancs qui voient leur accès à ces ressources constamment entravé.

ET

2) Appel du « Front de mères » : luttons pour nos enfants

Le 16 février dernier, Fatima Ouassak et Diariatou Kebe publiaient un premier texte sur notre site. Elles y interrogeaient les manières dont l’institution scolaire est utilisée par les Blancs pour maintenir et transmettre leurs privilèges, au détriment des autres enfants. Aujourd’hui, elles appellent les parents à se mobiliser et à les rejoindre au sein du « Front de mères ».

Parents noirs, arabes et musulmans, parents habitant les quartiers populaires, êtes-vous sereins quand vous confiez vos enfants à l’école le matin ? Êtes-vous rassurés à l’idée qu’ils y passent l’essentiel de leur vie ?

http://contre-attaques.org/

Christian DELARUE