-Effet d’une relation forte : I Filliozat une position moins dure que celle de J Salomé !

jeudi 24 décembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

- Effet d’une relation forte : I Filliozat une position moins dure que celle de J Salomé !

Isabelle Fillozat cite souvent Erich Fromm, qui fut jadis pour moi, une sorte de maître à penser. On pense seul qu’après avoir longtemps pensé avec d’autres. Elle cite : « L’amour est une sollicitude active pour la vie et la croissance de ce que nous aimons. Là ou manque ce souci actif, il n’y a pas d’amour  ». Ce qui ne signifie nullement inscription nécessaire dans un amour exclusif ou pour la vie entière ! (1)

Isabelle Fillozat défend la notion d’apprivoisement qui sous-entend une part de responsabilité d’autrui dans une relation inter-humaine, notamment dans une relations amoureuse. Epris (par exemple) signifie que l’autre est partiellement entré (psychologiquement) en vous, qu’il y ait eu ou non relation sexuelle. Vous avez perdu une part de votre autonomie et vous connaissez alors une certaine dépendance, une dépendance toute relative en général compensée par la qualité d’amour partagée dans la relation .

C’est à Jacques Salomé que l’on doit l’image plus égalitaire de la relation : « Dans une relation il y a deux bouts et chacun est responsable de son bout  ». Cette image est effectivement responsabilisante dans la mesure ou chacun ne peut être tenu de l’ensemble de la relation mais seulement de son « bout ». Cette phrase est relativement connue désormais pour son côté pédagogique .

Mais quand on a lu plusieurs ouvrages de J Salomé (pas tous) mais aussi ceux de I Fillozat on repère, me semble-t-il, une position relativement « dure » de Salomé sur ce point. Je le vois donc comme plus «  »dogmatique«  » (très relativement) et moins compréhensif. Une telle assertion mérite argument(s) et débat . Notons que la critique de Salomé ne signifie nullement qu’il ne faille pas considérer la responsabilité individuelle de chacun dans une relation.

Réponse : Qu’écrit Isabelle Fillozat dans Que se passe-t-il en moi ? (p38) (2) : Dans les années 1970, une génération de psys a insisté sur la responsabilité personnelle : « Ce que tu ressens est à toi, c’est ton problème », « tu es en colère contre moi ? C’est ce que tu ressens (en insistant sur le tu), je ne suis pas responsable de tes sentiments... » C’est vrai, chacun est responsable de lui-même, mais il est faux de dire que nous n’interagissons pas. Nos comportements, nos attitudes, provoquent des réactions chez les autres. En assumer la responsabilité nous garantira des relations harmonieuses plus sûrement que l’attitude de renvoyer systématiquement l’autre à lui-même.

Mais dans un autre sens, c’est bien Salomé qui apprend à restituer à autrui , sobrement et sans excès, tous les signes qui nous font violence pour pouvoir entretenir notre « vivance » interne. C’est aussi lui qui insiste sur la différence entre sentiments et relation mais Fillozat n’ignore évidemment pas cette distinction basique.

In fine, on a intérêt à lire ces deux auteurs car on y lit deux approches instruites mais différentes des relations humaines.

Christian DELARUE

Addendum :
Il y a néanmoins - remarque secondaire - chez Fromm une sorte de crispation doctrinale sur l’être radicalement différent de l’avoir , une sorte de « purisme » de position : on est soit dans l’être ou soit dans l’avoir et l’avoir c’est systématiquement l’aliénation . On retrouve ici ou là chez Filliozat cette distinction qui incite à des crispations relationnelles, notamment appliquée à la relation sexuelle, et cela qui débouche sur des rigidités !

Notes
1) Amour faible et amour fort.
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3974

2) Que se passe-t-il en moi ? de Isabelle Filliozat - téléchargez le livre numérique
http://www.numilog.com/61500/Que-se-passe-t-il-en-moi.ebook

lire aussi :
APPRIVOISEMENTL’ Intelligence du coeur - Isabelle Filliozat

3) Salomé a beaucoup écrit
ici je donne « Le courage d’être soi » se termine par le système SAPPE
Jacques Salomé - Méthode E.S.P.E.R.E. - Système S.A.P.P.E. - Définition
http://www.j-salome.com/02-methode/0202-sappe/definition.php

source
http://tibounette.centerblog.net/1-relation-forte-i-filliozat-et-j-salome


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)