Avec la CGT victoire des travailleurs et travailleuses sans papiers.

samedi 12 octobre 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

A paris ou ailleurs...

Avec la CGT victoire des travailleurs et travailleuses sans papiers.

Une victoire qui tire tous les travailleurs et travailleuses vers le haut (1).

Ils-elles - sans papier - travaillent 11 heures par jour, 60 heures par semaine mais pour un salaire de 35H. Au mieux ! Sur-exploités à fond dans l’entreprise d’abord puis menacés d’expulsion par l’Etat ensuite, voilà une politique anti-humaine et pro-fric ! On a là le binôme du mal contre eux et elles. On peut rarement poursuivre « en même temps » (M Macron) une logique de profit à tout crin et une logique de respect et de dignité humaine ! Faut choisir !

C’est donc contre un ensemble très très négatif que cette victoire a été gagnée, et sous plusieurs aspects :

- 1) le travaillisme montant - soit un « faire travailler plus ceux et celles qui travaillent déjà » au lieu d’une RTT - et ce de Sarkozy à Macron et au sein du patronat ;

- 2) un travaillisme qui s’accompagne de précarité et de bas salaires dépourvus de toute perspective de carrière, ce qui débouche sur la formation d’une classe modeste à vie ;

- 3) la précarité va de contrats courts récurrents sans chômage reconnus (et indemnisés) en licenciements ad nutum (d’un coup de tête)

- 4) Les discriminations racistes, elles mêmes hiérarchisées au sein des « non blancs » -formule doublement détestable car racialiste d’une part et qui met la bourgeoisie blanche détestée (on comprend çà !) au même niveau que le peuple-classe blanc fort divers dans ses pratiques d’autre part mais qui a hélas sa petite part de vérité (et oui ) notamment dans le bâtiment ou l’hôtellerie. Ne pas grossir cette part cependant mais savoir qu’elle existe ! Ensuite lutter contre toutes les formes de racisme !

Vers le haut pour le Travail des 99%

La revendication serait d’aller tous et toutes, sans exception, nationaux et simples résidents, ici et ailleurs en Europe, vers les 32 heures voir les 30 heures hebdomadaires, et sans perte de salaire ou traitement pour les salariés des 99% d’en-bas.

Et hors travail, de bénéficier des libertés publiques et de vrais services publics implantés dans les territoires !

Christian DELARUE
Syndicaliste CGT et MRAP

1) Grève victorieuse de travailleurs sans papiers : « Nous régulariser, c’est tirer tout le monde vers le haut » - Basta !
https://www.bastamag.net/debat-immigration-travailleurs-sans-papiers-CGT-regularisation-prefecture