AIGUES-MORTE HAUT LIEU DU RACISME POSTCOLONIAL

mardi 11 septembre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

AIGUES-MORTE HAUT LIEU DU RACISME POSTCOLONIAL

JPEG - 13.6 ko

Le Gard est le seul département français où le Front national est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle. A Aigues-Mortes, dans la circonscription où a été élu Gilbert Collard, les votes FN ont frisé les 40% aux législatives. Aigue-Morte c’est la ville du vieux FN, celui du père toujours prêt à cogner un Arabe sauf si ce dernier accepte de lui cirer les bottes de paras. Le sud de la France est une zone ou un racisme anti-arabe est fort, très puissant. Il y a, semble-t-il, tout lieu de raccrocher ce racisme très virulent à la nostalgie du colonialisme déchu. Certains ne s’en sont jamais remis, dans cette région et ailleurs, de la reprise en main par des territoires par les peuples autochtones colonisés.

Cette virulence se manifeste crument par les propos tenus après le crime anti-arabe. Il ne suffit pas de tirer sur des arabes, il faut aussi pour certains adeptes de la vieille France impériale et coloniale défendre les dits criminels et justifier ce crime par des propos racistes du type : « ils les ont ratés ».

Le couple raciste écopera pour lui de quatre ans ferme, pour elle de deux. Le caractère raciste sera retenu comme circonstance aggravante.

« C’est pas les Arabes qui vont nous... »
Par ALICE GÉRAUD Envoyée spéciale à Aigues-Mortes

http://www.liberation.fr/societe/2012/08/16/c-est-pas-les-arabes-qui-vont-nous_840188