TRAVAILLISME comme CONTRE-MOUVEMENT REACTIONNAIRE

lundi 10 juin 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 27%

FETICHISME du travail

Le TRAVAILLISME comme CONTRE-MOUVEMENT REACTIONNAIRE

http://amitie-entre-les-peuples.org/TRAVAILLISME-comme-CONTRE-MOUVEMENT-REACTIONNAIRE

A la suite des propos de M Macron et de la droite pro-patronale contre les 35 heures, il importe de lutter en Europe pour la RTT à 32 ou 30 H hebdo sans perte de salaire pour les 99% d’en-bas afin de s’opposer au travaillisme patronal montant, le travaillisme étant ici le néologisme du retour réactionnaire du « travailler plus » (pour le travail salarié public ou privé) chez celles et ceux qui travaillent déjà.

Dans certains secteurs les non nationaux peuvent déjà travailler 70 heures hebdomadaires. Dans d’autres secteurs on trouvera plutôt des femmes travaillant avec des heures supplémentaires non payées pour faire 50 H hebdomadaires. Il importe de faire converger tous les secteurs du travail salarié - public et privé , les relativement « mieux lotis » comme les surexploité.e.s - vers une nouvelle RTT sans perte de salaire pour les 99%. 

Les grands patrons et la droite veulent passer des 35 heures aux 39 heures voire aux 40 ou 42 heures hebdomadaires. Ils veulent « monter » aussi l’âge de la retraite à 62 puis 65 ans alors que 60 ans devrait être un âge maxi avec des retraites décentes, avec 55 ans pour les métiers difficiles, usant les travailleurs et travailleuses.

Ce retour du travaillisme constitue un contre-mouvement réactionnaire face aux mouvements historiques de RTT du siècle passé.

C’est un peu comme les contre-mouvements réactionnaires des intégrismes religieux voulant s’opposer aux conquêtes féministes ayant abouti à ce qu’on pourrait appeler un « patriarcat réduit » (il subsiste mais pas comme avant) afin de construire pour eux un hyper-patriarcat ou les femmes sont subordonnées, aux hommes et aux maris, vouées aux enfants sans aucune demande sexuelle autonome et libre. Sale temps aussi pour les homosexuels et lesbiennes et trans dans l’hyper-patriarcat.

De la même façon en terme de processus inversé, mais dans un autre domaine (encore que...) les patrons et la droite veulent revenir à des sociétés de travailleurs et travailleuses en état de franche subordination avec peu de droits, sans syndicats ou des « faux syndicats » et une situation de sur-travail avec des salaires réduits. Voilà le projet des néolibéraux pour un capitalisme qui vise à enrichir fortement les riches du 1%.
Les riches sont à la manoeuvre aussi bien chez les nationalistes façon RN que chez les européistes libéraux façon Macron mais il faut maintenir la perspective d’une autre Europe, une Europe des droits sociaux des services publics pour chaque peuple-classe. Une Europe des peuples-classe contre les 1% ! Refus du « classisme » et des nationalismes.

Christian DELARUE

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

CONTRE LE TRAVAILLISME PATRONAL et GOUVERNEMENTAL.
http://amitie-entre-les-peuples.org/Contre-le-travaillisme-patronal-en-Europe-Christian-DELARUE


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/