Sexyphobie, sexo-séparatisme, hyper-patriarcat. Christian DELARUE

dimanche 1er juillet 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

MOEURS & POLICE religieuse.

Sexyphobie, sexo-séparatisme, hyper-patriarcat.

Contre Arc-en-ciel égalitaire, ouvert et universaliste

A propos des intégrismes religieux multiformes (plusieurs niveaux d’autoritarisme) comme contre-mouvement religieux et parfois politique, tout à la fois sexyphobique et sexo-séparatiste (Christian Delarue). Ils visent un hyperpatriarcat.

https://altermd.blogspot.com/2018/06/sexyphobie-saxo-separatisme-hyper.html

La SEXYPHOBIE se rattache à la haine et au rejet de ces hommes à la vue de trois « signes féminins » : la vue de 1 - tout bout de chair féminine, 2 - de toute forme féminine, 3 - de tout vêtement ou signe féminin. Enjeux : 1) une moindre liberté issu d’un autoritarisme de moeurs 2) Au-delà, on trouve la thèse de la responsabilité d’un viol relevant de la femme jugée trop sexy (cf aux trois points évoqués).

Le SEXO-SEPARATISME vise lui à vouloir que les femmes restent à la maison avec les enfants. Ce n’est pas une séparation occasionnelle qui peut avoir un contenu progressiste. L’ensemble se rattache à une perspective de construction réactionnaire d’un hyperpatriarcat car ce contre-mouvement intégriste religieux fustige le « patriarcat restreint » de la « seconde modernité » (De Singly) ou les femmes ont imposé des lois de liberté et d’égalité pour elles sur de nombreux points.

Ces intégristes religieux s’opposent aussi aux athées et agnostiques (dits mécréants) et aux homosexuels, lesbiennes et pour englober largement : LGBTQIHA (avec opposition aux droits et aux marches des fiertés). L’ensemble de ces refus dogmatiques et pratiques sont dits réactionnaires et font d’eux des intégristes religieux . Ce terme se distingue de celui de fondamentaliste qui se rattache au type de lecture des textes sacrés. Au final, le sens est cependant assez proche.

Pour les intégristes religieux, la « RECIPROCITE CULTURELLE TEXTILE » (Christian Delarue) n’a pas lieu d’être. Autrement dit si le voile est permis ou devrait l’être dans la société civile alors le string seulement devrait l’être aussi. La réciprocité se conçoit sous le signe de la liberté et de l’égalité de traitement pour les hommes et les femmes, (le tout dans un monde sans viol ni violence sexiste). Or ce n’est pas le cas puisqu’il existe une « sexyphobie d’Etat » (Christian Delarue) qui interdit le string seulement hors des plages.

Christian Delarue

Nb : On connaissait - dans un registre similaire mais sans arrière plan religieux nécessaire - l’intolérance de l’allaitement public des femmes par des hommes et des femmes qui imposent, sous prextexte de pudeur, le remballement du sein dénudé (très peu en général - un bout de sein) .


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d