Séparation CRIF- Etat et Causeur. C Delarue

samedi 1er avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Séparation « CRIF- Etat » et Causeur

Il y a une autre interprétation que celle faite par Causeur (article 1) du mot d’ordre, certes ambigu, de « séparation du Crif et de l’Etat »

Que représente le Crif ? Est-ce la représentation de tous les juifs ou de certains juifs ? La question n’est pas anodine . En ce cas, de quels juifs parle-t-on ? Ne s’agit-il pas des seuls juifs qui défendent sans humanisme aucun Israel comme puissance coloniale ? Si c’est cela alors faut-il se taire ? Sans doute faut-il être précis. Souvent en matière d’évitement du racisme il convient de préciser sa critique pour éviter l’essentialisation. Les juifs n’échappent pas en soi à toute critique mais on ne saurait s’en prendre aisément et bêtement à la « communauté juive » - aussi inexistante que que la « communauté musulmane » pour moi - afin de l’attaquer d’une façon raciste.

Quels liens entre ces juifs-là et Israel ? Quels liens entre ces juifs-là et une composante de l’Etat français notamment celle qui défend les divers gouvernements d’Israel ? C’est là une question pertinente et ouverte qui mérite réponse rigoureuse. On pose une hypothèse à partir de certains évènements remarqués et on tente une conceptualisation critique. Critique c’est à dire scientifique.

Sachez lecteurs de Causeur que l’on peut très bien critiquer Israel en tant qu’Etat et pas seulement tel ou tel gouvernement.

J’ai critiqué il y a une dizaine d’années le système inégal de citoyenneté (à vérifier si toujours vrai) d’Israel . Cette critique portait contre le caractère discriminatoire de l’Etat d’Israel en la matière, pas contre tel ou tel gouvernement. Ce faisant je n’appelle nullement à bruler le drapeau israélien (ou tout autre drapeau d’ailleurs). Je n’appelle ni à la haine des juifs, ni à celle des israéliens ni même des sionistes (si on veut conserver ce terme).

Face à une sorte de guerre interne de type ethno-national à composante religieuse on peut penser que l’institutionnalisation de la laïcité de l’Israel serait un net progrès ainsi que l’universalisation des droits égaux pour tous notamment en termes de citoyenneté et de libre circulation .

Vous dites : quid des Etats arabes environnant ? Même réponse ! Un Etat démocratisé et laïcisé serait un bond qualitatif indéniable en termes de progrès de l’Etat de droit !

NB : Ce faisant je ne pense nullement que la France serait un modèle à copier.

Christian DELARUE

1) Samedi, une manif réclamera la « séparation du Crif et de l’Etat » ! | Causeur

http://www.causeur.fr/crif-antisemitisme-palestine-bds-43457.html

A propos du rassemblement dit BDS ce 1 er avril : Vigilance contre l’antisémitisme ! | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/300317/propos-du-rassemblement-dit-bds-ce-1-er-avril-vigilance-contre-l-antisemitisme