Mohammed LOUIZI, un musulman progressiste critique de l’islamisme archaïque. C Delarue

lundi 28 septembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Mohammed LOUIZI, un musulman progressiste critique de l’islamisme archaïque

Christian DELARUE

Je connais très peu Mohammed Louizi. Je m’engage sur de simples lectures !

Nous n’avons pas fait le même trajet et nous avons probablement grandi dans des pays différents, des sub-cultures différentes.

Attaché à un juste usage du terme « islamophobie », je n’ai jamais cédé, ni jadis (quand j’étais membre du bureau exécutif du MRAP et de son Conseil d’administration) ni plus tard, à l’air du temps qui voyait les musulmans soit tous mauvais (et donc à critiquer férocement), soit tous bons (et donc à protéger de toute critique, de tout blasphème). J’ai donc naturellement chercher à mener une critique nuancée, sinon parfaitement instruite, de l’islam conservateur et de l’intégrisme musulman et ce sans jamais dire ou laisser entendre que les intégristes musulmans (comme ceux juifs ou ceux chrétiens d’ailleurs) étaient à l’identique des autres croyant(e)s, notamment ceux (ou celles) plus progressistes, plus tolérants et plus libéraux en matière de moeurs, plus proches de « l’éga-liberté » entre hommes et femmes.

N’étant pas suffisamment informé des cultures musulmanes (au pluriel svp) malgré de nombreux voyages, j’ai cherché à m’instruire auprès de ceux et celles qui avaient fait effort d’analyse en ce sens. J’ai lu de Caroline Fourest et Fiammetta Venner le livre déjà ancien « Tirs croisés, la laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman » (Ed. Calmann-Lévy) et d’autres encore moins connus, notamment via Monique Dental (Ruptures).

Et puis surgit, sur Médiapart svp, Mohammed LOUIZI, un musulman, ex-membre de l’UOIF, tout à la fois très instruit de l’islamisme des Frères Musulmans et fort critique de leurs doctrines et de leurs manoeuvres.

Ici, hors de question, d’aller lui dire qu’il ne parle pas assez bien l’arabe, qu’il ne connait pas assez l’histoire utile dans sa diversité et ses méandres, toute chose que l’on peut toujours reprocher à un européen, fut-il perspicace, pugnace, dur à la tâche.

C’est donc peu de dire que j’étais content de le lire, même si la chose était rudement difficile parfois.

Mais c’est avec stupeur (et crainte pour lui) que j’ai appris qu’une plainte était portée contre lui car c’est toujours un rude coup que de se retrouver devant des juges.

Lire - http://blogs.mediapart.fr/blog/mohamed-louizi/110915/mon-11-septembre

En effet nous apprenons ici (lien hypertexte ci-dessus) qu’une plainte pour « diffamation publique contre un particulier » - le collège-lycèe Averroès" - était portée contre Mohamed Louizi, pour son soutien à Soufiane Zitouni et pour ses critiques très précises dans ces articles publiés sur son blog Médiapart.

La plainte a été déposée par le Président de « l’Association Averroès », qui est aussi le Président national de l’UOIF, MonsieurAmar Lasfar de son nom, ou par son avocat.

Nous souhaitons bon chance et bon courage à Mohammed LOUIZI.

Nous pensons qu’il fait honneur, avec d’autres, au développement d’une culture musulmane plus orientée vers la liberté des femmes et l’égalité entre hommes et femmes loin des moeurs austères et sexoséparatistes des intégrismes religieux.

Avec des hommes et des femmes comme lui le vivre ensemble devient possible alors que les dogmatismes religieux tournés vers la reproduction patriarcale aggravée rendent le conflit nécessaire et la conflictualité permanente.

19 09 2015