Mini-jupe contre le conservatisme catholique - C Delarue

dimanche 17 avril 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Contre une certaine « sexyphobie »

Mini-jupe contre le conservatisme catholique

La mini-jupe fut d’abord une conquête des femmes contre le conservatisme religieux chrétien en matière de moeurs (vêtement notamment - question textile). Le sexoséparatisme catholique a été combattu pour la liberté et l’égalité au plan « textile ».

En matière de vêtement , ce qui importe c’est la liberté, liberté comme émancipation d’un cadre lourdement contraint, largement imposé.

La mini-jupe est apparue jadis comme liberté face au vieux conservatisme catholique, lui aussi très autoritairement pudibond jadis, quasiment à l’identique d’un conservateur ou d’un intégriste musulman ou juif haredim qui contrôle la façon de s’habiller de ses filles et de sa (ou ses) femme(s). La mini-jupe, certes objet de vente - mais comme un pantalon - reste largement portée librement. Avec souplesse souvent, un jour avec, un jour sans.

Par contre, le port du voile ou du foulard (avec souvent la jupe longue - tenue hyper-textile ) par les musulmanes reste très nettement plus ambigu car on trouve certes un port relativement libre - relativement car sans souplesse aucune contrairement à la mini-jupe - et on trouve aussi surtout, partout, y compris en France, un port lourdement imposé. On ne aurait donc faire l’impasse contre la violence de ce port imposé, ici dans certains quartiers de France et d’Europe et là-bas, là ou l’intégrisme islamique est dominant. Il apparait donc plus comme outil oppresseur du sexoséparatisme des intégristes religieux musulman ou juif haredim que comme liberté et droit de s’habiller librement .

D’ailleurs ce droit de s’habiller librement est limité, fortement limité . On ne sort pas de la plage vers la ville, torse nu, sans devoir se couvrir, surtout pas les femmes (en seins nus) mais pas plus les hommes. Egalité dans la répression textile !

Des femmes en seins nus à un balcon lors d’une manifestation parisienne, pour imiter les FEMEN, ont eu droit à un procès ! Une Marianne à seins trop gros et trop attractifs a été retirée de la Mairie de Quimper ! Il y a encore, manifestement des personnes psychorigides qui imposent leur normes textiles d’un autre âge .

Christian DELARUE


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)