La tolérance textile pose des seuils civilisationnels - C Delarue

lundi 4 avril 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 14%

Question textile et multitextile

La tolérance textile pose des seuils civilisationnels

Réflexion à partir d’un texte de Pierre Tévanian sur la « question textile ».

Pour exprimer la position qui suit je vais, non pas prendre le terme au sens positif qui est son acception courante, mais sa conception négative telle qu’explicité par Pierre Tévanian dans la Mécanique raciste. Le texte en cause est sur le web et mérite d’être lu car il sort de la conception courante de la tolérance. cf Limites et mérites de la tolérance - Les mots sont importants (lmsi.net) ( http://lmsi.net/Limites-et-merites-de-la-tolerance ).

En plagiant l’auteur je dirais, rapporté à la « question textile » que la différence textile, hypotextile comme hypertextile, n’a (alors) pas à être tolérée puisqu’elle peut être simplement acceptée (on ne tolère pas une injustice mais on accepte une différence - sauf si imposée), être regardée pour ce qu’elle est, ou ce qu’elle devrait pouvoir l’être dans la plus grande simplicité c’est à dire une manifestation de soi dans la diversité textile, donc une manifestation de soi extravertie qui peut donc très bien sortir du « conformisme textile » que je dis « centriste » car « ni trop couvert, ni trop découvert ». Et qui pose donc des seuils (de tolérance).

Il n’y a donc pas, à suivre strictement cette logique argumentative, de seuil de tolérance que ce soit vers l’hypotextile ou vers l’hypertextile. On devrait donc pouvoir se ballader strictement nu ou intégralement couvert (ah ici je devrais mettre au féminin pour ce qui est du réel) mais...

Mais la civilisation humaine semble poser des limites depuis fort longtemps et sur tous les continents (à vérifier au plan anthropologique), des seuils sur les deux extrêmes de la « textilité ». On trouve (aux deux bouts de la liberté textile) l’obligation de montrer son visage au moins les yeux ( en France) et l’obligation de cacher son sexe.

Mais alors le string seins nu devrait être très accessible légalement et réellement dans la plus grande simplicité, sans aucune remarque sexiste, ni agression. Il convient donc de changer la loi pour plus de liberté hypotextile, partout ou l’hypertextile est libre, dans la rue notamment et dans de nombreux lieux .

Autre chose maintenant, qui concerne les limites à l’acceptation d’une trop forte homogénéisation unilatérale (cas hypertextile de Jérusalem ). L’expérience ou modèle de Schelling montre comment il peut y avoir une tendance à l’entre-soi, même lorsque les individus ont un seuil de tolérance très élevé. cf Schelling’s Segregation Model in Second Life - YouTube (https://www.youtube.com/watch?v=8EglV9K_iXs )

Christian DELARUE
23 sept 2015


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)