Les juifs de France, c’est comme les musulmans de France, un amalgame ! C Delarue

samedi 1er avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Jean-Pierre Bensimon (1) : Les juifs de France, c’est comme les musulmans de France, une généralisation abusive, un amalgame !

C’est un amalgame car les juifs de France (ou d’ailleurs) sont divers tout comme les musulmans ! Il y a des progressistes et des réactionnaires. Certains défendent Israel, d’autres non. On ne saurait (les) mélanger, sauf attaque raciste contre ce qui peut être sensé les réunir : l’identité juive par delà les différences !

Sauf antisémitisme, comme il y a islamophobie, de certains, nul ne s’en prend aux juifs parce que juifs ce 1 er avril. C’est aussi stupide que de haïr des musulmans simplement parce que musulmans. Cet essentialisme est un racisme. Y compris lorsque c’est le Juif (2) ethnique - cf au peuple juif - qui est visé.

Ensuite, il y a des juifs du CRIF (ou non) et des non-juifs, qui défendent sans humanisme ni respect du droit international, les menées colonialistes d’Israel et ces juifs-là, comme les autres non juifs d’ailleurs, peuvent subir la critique de leur idéologie dominatrice. Rien de raciste ici.

Christian DELARUE

1) Communiqué de France-Israel Marseille

http://fim13.blogspot.fr/2017/03/communique-de-france-israel-marseille.html

2) : Je tends à considérer surtout les juifs comme des croyants plus que comme membre d’un peuple d’ou l’usage des minuscules comme pour tous les croyants. Certains mettent la majuscule à Juif lorsque le ou les membres du peuple juif sont visés. « Pierre Mendès France, Léon Blum, Dominique Strauss-Kahn sont des Juifs français laïques, descendants de Juifs originaires de toutes sortes de pays et ayant conservé leur appartenance, de par leur naissance de mère juive, au peuple juif » explique M Lévi dans l’Express en 2006. Eh bien l’origine de ces personnages m’indiffère très largement d’ordinaire. Ce qui m’indiffère moins c’est l’allégeance à la politique israélienne.