DEMOCRATIE : césariste, illibérale, democrature

mercredi 6 décembre 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 21%

DEMOCRATIE : césariste, illibérale, democrature

Sur trois dérives de la démocratie

Il ne suffit pas de décrire trois dérives de la démocratie réellement existante ici et ailleurs, mais il faut en passer par un historique et un descriptif.

I - Historique : Ce qu’elles ne sont pas complètement...

La démocratie, même avec ses dérives césariste, illibérale et de démocrature, mais aussi avec ses interpellations citoyennes minimales (suffrage, votation, campagne politique, délibération ou non) demeure d’abord définie négativement par opposition aux 5 systèmes suivant :

1) les systèmes MONARCHIQUES, différent de la "démocratie présidentielle" à votation directe ou indirecte ou même de la démocratie césariste car le citoyen n’existe pas, ne dit pas son mot d’aucune manière. Le Roi n’a que des sujets.

2) les systèmes OLIGARCHIQUES ; bien qu’il y aient des ultra-riches à pouvoir fort, équivalent d’une oligarchie financière sous les démocraties mixtes (directe et indirecte).

3) les systèmes PLOUTOCRATIQUES, où le pouvoir est détenu par ceux qui possèdent le plus de richesses. Cette collusion d’intérêts entre classe dirigeante et classe dominante (classisme) peut se retrouver cachée sous la démocratie représentative.

4) aux systèmes ARISTOCRATIQUE, où le pouvoir est détenu par ceux considérés comme « les meilleurs » : L’aristocratie héréditaire (sous le régime monarchique) a été remplacée par une sorte d’aristocratie élue avec la démocratie représentative qui fut d’abord censitaire et masculine avant d’être plus ouverte.

5) aux systèmes de tyranie ou DICTATURE. Faute de pouvoir de contrôle, les démocratures - qui usent de la votation citoyenne - se rapprochent des dictatures. Les démocratures sont plus autoritaires encore que les démocraties césaristes.

Une démocratie peut être développée grâce à des technique et une vie démocratique. Elle peut aussi être réduite. Le contexte matériel (activités menées au plan économiques, social et politique dans le pays et au-delà) avec ses rapports sociaux déterminent une certaine idéologie et des pratiques qui réduit ou développe la démocratie, l’expression du peuple.

II - Les trois dérives de la démocratie

Typologie : Il ne suffit pas de décrire trop types de démocraties dégénérées en autoritarisme variable et classisme fort, il faut montrer une évolution de la démocratie césariste à la démocrature. L’enjeu est d’y résister et de proposer aux forces populaires non au service des classes dominantes une autre démocratie.

1) - La DEMOCRATIE CESARISTE

La commission democratie d’ATTAC (certains membres) a produit en 2023 à la suite des six mois de manifestations contre la réforme Macron un texte (1) qui fait état d’une dérive césariste chez Macron, un Macron autoritaire très 49-3, qui en outre compose beaucoup avec l’extrême-droite. La notion de "démocratie césariste" a été développée, ensuite, dans "Démocratie césariste et Etat national-classiste » (2) C’est un travail de fait qui complète le premier : cela forme un premier ensemble.
Ce travail fut poursuivi avec deux autres publiés ici et sur mediapart.

2) - De "Démocratie césariste" à DEMOCRATIE ILLIBERALE

La démocratie césariste met plus l’accent sur l’autoritarisme de l’exécutif, la seconde - démocratie illebérale - plus sur les effets en termes de libertés bafouées par rapport à la démocratie libérale.

Cependant démocratie illibérale ne signifie pas, sauf exception, atteinte de la liberté d’entreprendre pour les entrepreneurs et patrons mais plutôt que les libertés publiques sont atteintes pour le peuple, et notamment que les manifestations sont interdites , que les minorités sont contrôlées.

Tocqueville comme Raymond Aron n’auraient pas trop peur de cette démocratie policière qui conforte une démocratie de classe, une démocratie des possédants, un classisme.

Cette démocratie montre une dégénérescence du triptyque républicain : liberté égalité et fraternité. Il y a rapprochement avec démocrature.

3) De "Démocratie césariste" à "DEMOCRATURE"

La "théorie de la démocrature" est faite d’une démocratie réduite à la votation et d’un autoritarisme fort, supérieur à la "démocratie césariste" de Macron : elle peut s’appuyer sur une base identitaire simple ou mélangée : Etat national-identitaire, ethno-racial, ethno-religieux, ethno-linguistique ! Toujours classiste cependant !

La démocrature est nettement plus proche de la dictature, que la démocratie césariste qui est autoritaire contre le peuple qui descend dans la rue !
La démocrature, c’est pire encore qu’une démocratie césariste eu égard au terme « crature » qui renvoi à dictature, ce qui rend ce mot plus percutant.

Dans démocrature le peuple - une fraction - a donné son accord majoritaire à un autoritarisme policier pour sécuriser les relations sociales là ou il y a beaucoup de délinquances - pas ceux en col blanc - voire de crimes (ex Amérique latine) ! Ou - autre aspect - pour exclure les migrant-es de la nation.

Ces violences policières contre les syndicats sécurisent aussi la domination de classe, le classisme. Peu de démocrates en parlent.

Dans démocrature, ce n’est pourtant pas la dictature du peuple, ce qui ne serait pas trop dérangeant pour les 99% (grosso modo), c’est plutôt l’inverse une dictature de classe ou de caste contre une très large fraction de peuple.

Christian Delarue

Texte d’ATTAC ou figure la "democratie césariste"
https://france.attac.org/nos-idees/etendre-et-approfondir-la-democratie/article/pour-une-autre-democratie-une-autre-constitution

Texte prolongé avec un autre ici :
https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/091023/democratie-cesariste-et-etat-national-classiste

Enfin ces deux contributions sur la "Double domination césariste-classiste"

CLASSISME ET CESARISME : DECLIN COMBINE du SOCIAL et du DEMOCRATIQUE : Une tendance à faire système

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/281123/classisme-et-cesarisme-declin-combine-du-social-et-du-democratique

La démocratie CESARISTE et la démocratie CLASSISTE (suite sur le versant démocratique).

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/051223/la-democratie-cesariste-et-la-democratie-classiste

- 

La « démocratie illibérale », une notion trompeuse - Fabien ESCALONA en 2018
Diverses positions sur ce sujet (à relire périodiquement)

https://www.mediapart.fr/journal/international/031018/la-democratie-illiberale-une-notion-trompeuse?onglet=full


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/