REVOLUTION / La riposte du peuple-classe grec face à la dictature de l’oligarchie européenne.

dimanche 19 février 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 21%

REVOLUTION / La riposte du peuple-classe grec face à la dictature de l’oligarchie européenne.

Les enjeux sont nombreux. Une synthèse ramassée les fait tenir dans les quatre points suivants. Au-delà de la dette, il y a le pouvoir d’imposition de l’austérité partout et de la casse quasi totale en Grèce. C’est donc à la dictature d’une oligarchie qu’il faut s’attaquer.

1 - La violence de la dictature de la troïka contre le peuple-classe grec .

En Grèce la puissance de frappe du néolibéralisme et du capital financier est si forte qu’il semble que ce soit toute la société qui soit atteinte. Ce n’est sans doute pas tout à fait exact dans la mesure ou de nombreuses zones réservées aux très riches - et il en a en Grèce - semblent très bien survivre. Mieux, la classe dominante grecque trouve même le moyen de profiter de la crise pour accroitre ses profits. Il n’y a plus de nation en Grèce ! Ou si peu.

2 - Une dictature impose nécessairement la régression de l’Etat démocratique et de l’Etat social.

A ces exceptions près - qui ont leur importance - c’est donc quasiment le pays tout entier qui plonge dans l’appauvrissement généralisé. Les couches d’appui sont évidemment épargnées. Reste que la main droite de l’Etat - armée et police - se renforce quand sa main gauche - services publics - devient totalement atone et inexistante. Le fossé social entre la classe dominante (liée à la troïka et à la finance) et le peuple-classe est si profond que c’est l’existence de la société grecque elle-même qui est menacée. La classe dominante et ses dirigeants feignent de ne pas le voir. C’est dramatique. On est dans une situation incroyable. Les dominants sont littéralement accrochés à leurs dogmes dont l’application montre pourtant chaque jour qu’il s’agit d’une destruction sociale source d’appauvrissement grave et généralisé. Cela touche évidemment les plus pauvres mais aussi les couches moyennes, y compris celles qui étaient encore aisées il y a peu. C’est du moins ce que j’ai pu entendre ici ou là. N’est-ce pas environ 95 % de la population grecque qui subie ces attaques de la troïka ?

3 - La rengaine des "impensés" du processus révolutionnaire.

L’heure est à la mobilisation de la "classe fondamentale" (J Bidet - 1) et à la solidarité en Europe. En ces cas-là il y a évidemment résistance et ripostes. Elles sont de deux sortes, l’une brune et nationaliste, l’autre rouge et de type socialiste-communiste. Et face à une future riposte "rouge" les chiens de garde ne manquent pas de ressortir ce que les idéologues de droite nomment les "impensés" du processus révolutionnaire.

Sous ce terme issu de la science politique (2) on évoque la critique de l’hypothèse "maximaliste" qui signifie que face à l’acharnement de la classe bourgeoise à défendre ses privilèges la solution insurrectionnelle de Lénine n’est plus pensable car étant pire que la violence capitaliste. En ce cas pour ces penseurs, le "thermidor" sanglant des révolutions est mis sur le compte des révolutionnaires et pas sur la répression de la classe bourgeoise qui constitue une dictature. La science politique étudie pourtant ces dictatures. De l’Europe du sud (cf Demichel) à l’Amérique latine ce sont pourtant bien les dictatures qui ont donné l’exemple de la répression sanguinaire contre les révolutions marxistes, et toujours avec l’appui de la CIA des USA. L’oligarchie militaro-industrielle des USA n’a jamais cessé d’intervenir .

Ce qui est possible et défendable selon ces idéologues ce serait seulement l’hypothèse "minimaliste" - que l’on prête encore à Marx mais pas à Lénine - qui voit la bourgeoisie se retirer face à la détermination du peuple-classe . Encore faut-il qu’il y ait une "classe fondamentale" déterminée et offensive . Mais ou s’arrête la limite. Quand passe-t-on de la dynamiques de résistance voulant "simplement " le retrait de la classe dominante bipolaire (J Bidet toujours) Car dans cette situation, l’enjeu des forces d’inspiration marxiste tient bien à unir les trois fractions de la "classe fondamentale" pour reprendre la dynamique de Jacques Bidet.

4 - Marx et Ernst Bloch ou la nouvelle révolution qui s’annonce

La révolution marxiste qui s’annonce n’a pas spécialement le couteau entre les dents à l’instar de l’imagerie anti-bolcheviks mais elle entend bien faire prévaloir les conditions de la dignité humaine pour tous (cf ici Ernst Bloch). Et cela ne va pas se faire sans de rudes combats. C’est lié au fait que l’Etat possède le monopole de la violence légitime . Il n’y a que quand les policiers cessent de tirer sur la foule - ce qui arrive parfois - que la bourgeoisie se retire et s’enfuie.

La révolution marxiste qui s’annonce ne peut que vouloir construire un nouveau socialisme sur la base d’un Etat démocratique et d’un Etat social. C’est là les premiers pas d’une démarche transitoire qui peut être longue. Cela suppose un gouvernement s’appuyant sur la "rue" et restant en lien avec la société civile en mouvement. De plus, ce gouvernement devra nécessairement veiller à ce que les femmes ne soient pas renvoyées au foyer après avoir participé à la résistance-révolution . Et pas plus les jeunes que les femmes. L’esprit d’implication dans le temps est un défi . Des gouvernements en Amérique latine le relèvent. Un tel gouvernement devra aussi se prononcer "Pour une politique ouverte d’immigration" (3). Enfin il devra penser au génération future et à la construction d’un écosocialisme.

Ecoutons Sonia MITRALIA (4) et Le 29 février tous dans la rue contre l’oligarchie politico-financière européenne et contre l’austérité.

Christian DELARUE

1 - Polarité de classes sociales selon J Bidet : Deux en-haut, trois en-bas. CD

2 - par exemple dans "Introduction à la science politique" de Jean Baudouin (ed 1992).

3 - Pour une politique ouverte d’immigration - Collectif - Syllepse 2009

4 - La Grèce en lutte de 2012 comme l’Espagne de 1936 pour les peuples d’Europe ! S Mitralia

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2155