Quelques gros mensonges sur l’assistanat et sur les chômeurs J Gadrey

mardi 7 juin 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Quelques gros mensonges sur l’assistanat et sur les chômeurs

Extraits d’une intervention devant un public à forte proportion de travailleurs sociaux et de chômeurs et RSAistes.

Sources : lemonde.fr du 10 mai (« cinq idées reçues sur l’assistanat ») + ONPES (observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale) + Médiapart + divers

1. La France dépense plus en aides sociales que les autres pays d’Europe ? C’est faux.

Ainsi, pour les dépenses en minima sociaux, “Nous sommes dans la moyenne européenne des 27 pays”, selon Henri Sterdyniak, économiste à l’OFCE. Les pays scandinaves dépensent bien plus que nous. Plus étonnant : l’Angleterre et l’Irlande aussi.

2. Les montants des minima sociaux sont plus importants en France ? C’est faux.

Les montants des aides sociales françaises sont très bas dans l’ensemble des 12 pays européens les plus riches. Selon une étude de l’Institut de recherches économiques et sociales de 2007, « les montants des revenus minima sont beaucoup plus élevés » dans les onze autres pays européens étudiés : « de 30 à 40 % au Royaume-Uni et en Finlande, de l’ordre de 50 à 75 % en Irlande, Suède, Belgique et Pays-Bas, environ le double en Norvège et en Islande, et de l’ordre de 150% au Danemark ».

Au cours des années récentes, le niveau des minima sociaux a baissé par rapport aux salaires et à la richesse nationale : « la situation relative des allocataires des minima sociaux s’est progressivement dégradée en termes de pouvoir d’achat par rapport au SMIC » (ONPES). Le décrochage est énorme : une perte de 25 à 30 % de pouvoir d’achat par rapport au SMIC horaire depuis 1989 !

3. On peut gagner davantage en touchant les minima sociaux qu’en travaillant au SMIC ? Faux.

Selon Laurent Wauquiez, “aujourd’hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux, peut gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au smic. Ça c’est la société française qui tourne à l’envers.” Or tous les calculs montrent que c’est faux (et de loin) si l’on prend le SMIC à temps plein.

Évidemment le SMIC à mi-temps étant à peine supérieur au RSA socle, ceux qui sont en dessous du mi-temps (40 %, 25 %, parfois moins) ont un salaire inférieur au RSA. Mais même dans ce cas, le RSA activité, en dépit de ses effets pervers d’incitation à créer des petits boulots, interdit qu’on puisse gagner plus en ne travaillant pas. Quelle que soit la composition de la famille.

la suite sur le blog de Jean GADREY :

http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2011/06/07/quelques-gros-mensonges-sur-l%e2%80%99assistanat-et-sur-les-chomeurs/#comment-10518


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/