Que les marchés financiers ne soient pas trop effrayés par Viktor Orban… C Ventura

lundi 11 juillet 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Que les marchés financiers ne soient pas trop effrayés par Viktor Orban…

Christophe VENTURA

Choses vues et entendues à Budapest

Quelques journées passées à Budapest sont insuffisantes pour comprendre la nature précise du régime politique incarné par le nouveau premier ministre Viktor Orban dont le parti, l’Union civique hongroise – Fidesz –, créé en 1988, a largement remporté les élections législatives d’avril 2010.
Néanmoins, un court séjour suffit pour réaliser que l’homme, controversé, reste populaire. Le Fidesz détient deux tiers des sièges au parlement pour un mandat qui court jusqu’en 2014.

La suite sur :
http://www.medelu.org/spip.php?article770