Mes droits sont plus importants que les vôtres. J Facal

mardi 28 février 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Mes droits sont plus importants que les vôtres

Joseph FACAL - février 2017

Dès qu’il est question de religion, la capacité à penser logiquement tend beaucoup à foutre le camp.

Il est admis par tous ou presque qu’un fonctionnaire ne devrait pas afficher ses opinions politiques, même si on sait qu’il en a.
Nous fondons cette position sur le fait que l’État et ses repré­sentants – sauf, évidemment, ceux qui ont été élus sous une bannière politique – devraien­t être neutres.

Pour beaucoup, cette neutralité de l’État ne va plus de soi dès qu’il est question de la croyance religieuse du fonctionnaire­­.
Ces gens n’accepteraient pas qu’un fonctionnaire puisse porter­­ un gros macaron appuyant­­ le PQ ou le PLQ.
Mais ils accepteraient qu’un fonctionnaire puisse porter un crucifix très visible ou un tchador­­.

S’incliner

On avance souvent que la neutralité s’incarne dans la façon pour le fonctionnaire de faire son travail et non dans un signe vestimentaire reflétant sa croyance religieuse.
Comment se fait-il alors que cet argument ne vaut pas pour un signe qui refléterait sa croyance politique ?
Si la neutralité est attendue dès qu’il est question de politique, mais qu’elle n’est plus attendue dès qu’il est question de religion, c’est donc que l’on juge l’opinion religieuse plus importante que l’opinion politique­­.

la suite sur :

http://www.journaldemontreal.com/2017/02/21/mes-droits-sont-plus-importants-que-les-votres