Le syndicalisme de contre-hégémonie de la société salariale des 99% d’en-bas. Christian DELARUE

jeudi 12 avril 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Le syndicalisme de contre-hégémonie de la société salariale des 99% d’en-bas. - Christian DELARUE - BELLACIAO

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article159492

Le syndicalisme de contre-hégémonie de la société salariale des 99% d’en-bas.
La société salariale est inférieure en nombre au 99% ( 88% environ) mais le chiffre de 99% signifie qu’il y a des salariés dans le 1% qui sont surpayés pour le sale boulot (et surpayé tout court).

I - CLIVAGES INTERNES ET EXTERNES

La "société salariale » des 99% d’en-bas est composé de l’ensemble de ceux et celles qui vendent leur force de travail, intellectuelle ou manuelle, de qualification variable, contre un salaire ou un traitement pour vivre . Il s’agit des travailleurs du public et du privé, des travailleurs stables et des travailleurs précaires, de ceux calés sur le SMIC ou sur de faibles revenus différents de ceux à revenus au-dessus de 2500 euros par mois (classes moyennes sous le 1% d’en-haut).

Cette société salariale a ses clivages internes qui font que les convergences ne se font quasiment pas ou rarement non seulement entre public et privé mais aussi entre classes modestes et classes moyennes. Les travailleurs des classes moyennes sont tantôt sur une logique individuelle en ascension et demande de reconnaissance par la promotion et peu encline à des revendications collectives et tantôt sur une contestation des conditions de travail toujours plus mauvaises avec des risque de désaffiliation (cf Robert Castel) .

La société salariale connait des clivages externe non seulement les conflits de classe récurrents avec les grands patrons des firmes (FMN) ou les dirigeants salariés (du 1%) mais aussi avec d’autres professions indépendantes pour lesquelles des rapprochements sont pourtant possibles.

II - QUEL TRAVAIL SYNDICAL POSSIBLE CONTRE LE CLASSISME ?

Le classisme est un raccourci de politique de la classe dominante . Le terme accompagne souvent racisme, sexisme, intégrisme religieux.

1 - Le travail des convergences et des jonctions dans les luttes.

Les jonctions entre étudiants et les retraités avec les travailleurs en grève se font à chaque grand mouvement mais cela reste du ponctuel. Du fragile !
Les jonctions sont difficiles mais réalisables entre paysans indépendants, ouvriers agricoles isolés et travailleurs salariés. Reste à savoir sur quel modèle se fait la jonction ? La critique de l’agriculture productiviste n’est pas toujours au rendez-vous.

- Le syndicalisme de la société salariale des 99% d’en-bas construit la contre-hégémonie

Il y a ici à considérer la division syndicale historique qui constitue un obstacle à cette construction . S’agit-il de satisfaire les revendications immédiates des travailleurs ou s’agit-il de construire au-delà des ponts vers une autre société d’émancipation sociale, notamment via la RTT à 32 heures hebdo sans perte de salaire pour les 99% d’en-bas. Les sur-rémunérations du 1% d’en-haut doivent être limitées !

L’idée de la « double besogne » n’est pas partagée de tous.

Christian Delarue

La gauche, le peuple et la stratégie contre-hégémonique (Christian Delarue) - Les blogs d’Attac
https://blogs.attac.org/contre-hegemonie/democratisation/article/la-gauche-le-peuple-et-la-strategie-contre-hegemonique-christian-delarue


Brèves

24 septembre 2017 - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/