Une autre démocratie sociale est possible ! Christian Delarue

lundi 15 mai 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 22%

Une autre démocratie sociale est possible !

Nous abordons en France en 2023 , après 5 mois de manifestations, de blocages, de casserolades, une période sensible : Il s’agit de promouvoir une orientation sociale et démocratique contre plusieurs maux 1) le classisme (anti-social) de Macron, 2) le racisme (et la xénophobie) du RN en plus de son classisme, 3) le sexisme qui perdure, 4) la soumission globale de la "cause environnementale " à la « démocratie de marché » (que nous allons décrire) .

La « Démocratie sociale », telle qu’évoquée en 2023 (avec des contenus variables ), s’inscrit dans le système capitaliste qu’elle entend certes réduire, voire déborder pour certains syndicats, alors que la « démocratie socialiste » des marxistes historiques était pensée comme largement hors du capitalisme dominant vaincu (par la révolution socialiste) : ce n’était pas encore la société communiste sans Etat mais ce n’était plus le capitalisme dominant.

Ici, dans ce propos, nous évoquerons la « Démocratie sociale » et « démocratie de marché » dans le mode de production capitaliste .

Voici deux rares expressions sur la démocratie qui mobilisent des acteurs différents et des conceptions différentes.

I - Démocratie sociale :

Elle renvoie en France à qu’on nomme pudiquement le « dialogue social » . Les syndicats participent , y compris la CGT, à ces rencontres, souvent conflictuelles en termes d’intérêts défendus, mais pour certains - sans nommer personne ici - c’est « à froid » car la démocratie sociale c’est, pour eux, les seuls « partenaires sociaux » qui doivent être "en dialogue" et pour d’autres, dont la CGT, c’est « possiblement » (pas toujours) « à chaud » dans la mesure ou « dialogue social » entre Capital et Travail s’accompagne de « mobilisations sociales » de rue . Plus çà pousse dans les entreprises et dans la rue et mieux c’est pour la défense et promotion des intérêts matériels et moraux des travailleurs (hommes et femmes, ouvriers, employés, et cadres).

Des questions se posent : Quid de la mobilisation sociale en plus du "dialogue social » ? Qu’est-ce que ce « dialogue social » : S’agit-il de faire "causette » autour d’une table et puis rien ? Qui cède surtout sur ses propres intérêts : le Capital ou le Travail ? Qui gagne ?

Nous avons, comme citoyen du peuple-classe et comme travailleur et syndicaliste, l’expérience de 35 ans (au moins) de « thatchérisation du monde social » ou la ou les classes sociales dominantes pro-capitalistes n’ont cessé d’être à l’offensive par la casse de l’Etat social (Etat social en trois piliers : retraite par répartition, sécurité sociale de 1945, services publics au service des besoins sociaux) pour accroitre les profits et les revenus des riches. Le terme de « classisme » est le terme condensé qui évoque cette longue victoire du Capital sur le Travail et au-delà contre le peuple-classe.
Démocratie sociale pour le gouvernement c’est souvent et simplement ce qui ressort du "dialogue social" : un « résultat" qu’il va approuver ou non, transformer en loi ou autre norme . Pour d’autres, c’est l’expression autonome des syndicats (du Travail) . Autour de la table des négociations ou du « dialogue social » mais aussi dans la rue. Ce sens est d’ailleurs celui qui a bien émergé en ce premier trimestre 2023, trimestre en prolongation sur des revendications tout à la fois sociale et politique désormais : quelle démocratisation de démocratie politique ? De la démocratie réellement existante (art 3 Constit avec ses deux modalités).

Démocratie sociale et démocratie globale : Il convient de rapprocher la dite « démocratie sociale » de la démocratie politique historique et généralisée sur la planète, celle dite "réellement existante » et qui est, pour l’essentiel, dite "représentative et élective » (sauf donc les référendums et la démocratie directe ici ou là) . De ce rapprochement on dira, en terme de processus, qu’il faut la démocratiser plus encore, elle aussi, qu’il faut donc poursuivre le mouvement historique (qui n’est pas linéaire) de plus de deux siècles de démocratisation de cette démocratie. Il s’agit de poursuivre le combat démocratique historique car "au bout" de ce mouvement d’émancipation on peut alors penser qu’ "une autre démocratie politique et sociale globale est possible » ! Peut-être une Démocratie eco-socialiste !

II - Quid alors de la « démocratie de marché » ?

Si la « démocratie sociale » est lourde de son monde populaire, de son monde du travail, de de son monde social, la « démocratie de marché » semble elle cacher ses acteurs dominants derrière l’échange marchand. La « démocratie de marché » telle que pensée par les élites néolibérales cache le Capital dans le rapport de production des biens comme dans le rapport de circulation marchande . Elle oublie ou ignore le peuple des citoyens comme d’ailleurs le peuple-classe, les 99% d’en-bas !

La "Démocratie de marché" des néolibéraux peut d’ailleurs très bien s’accommoder avec un césarisme pseudo-démocratique et même d’une dictature "à la chilienne" : Le Chili est connu comme le pays qui a « expérimenté » dans la souffrance des classes populaires, les thèses du néolibéralisme le plus dur, le classisme néolibéral le plus offensif contre le peuple-classe !

III - Alterdémocratie globale

Une autre démocratie est possible, tout à la fois plus étendue (à d’autres sphères de la vie sociale) et plus approfondie (en terme de recherche de l’expression et décision des citoyen-nes) : nous l’avons présentée au nom de la commission démocratie d’ATTAC à l’UEMS de Nantes 2021. Commission qui déploie ses propositions dans le cadre des orientations d’ATTAC : Démocratie réellement existante (cf AG ATTAC 2016), Démocratisation comme processus d’émancipation (cf Douze thèses sur la démocratie - 2009), Une autre démocratie est possible dans "Alterdémocratie" (UEMS Nantes 2021)

Christian DELARUE

12 thèses
http://amitie-entre-les-peuples.org/Democratie-et-transformation

Autre démocratie

https://blogs.attac.org/commission-democratie/outils-de-la-democratie/article/la-democratie-economique-vers-la-democratie-complete-l-alterdemocratie


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/