La démocratie césariste et la democratie classiste - Christian Delarue

samedi 25 novembre 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 16%

Double domination césariste-classiste

La démocratie CESARISTE et la démocratie CLASSISTE.

Une critique "de gauche" - pour le dire rapidement - avance que CLASSISME ET CESARISME participent ensemble du double DECLIN du SOCIAL et du DEMOCRATIQUE : Une tendance à faire système. (Contribution précédente - 1) Travaillons à mieux établir ce propos critique du point de vue démocratique.

XX

D’abord deux mots sur la "chose démocratique" avant d’aborder cet essai sur la conjonction de deux dérives combinées , une (anti)démocratique et l’autre (anti)sociale, soit une double domination conjointe que l’on peut dire "césariste-classiste"

X - La démocratie est d’abord définie négativement par opposition aux 5 systèmes suivant :
1) les systèmes monarchiques, différent de la "démocratie présidentielle" à votation directe ou indirecte ou même de celle césariste car le citoyen n’existe pas, ne dit pas son mot d’aucune manière.
2) les systèmes oligarchiques ; bien qu’il y aient des ultra-riches équivalent d’une oligarchie financière sous les démocraties mixtes (directe et indirecte).
3) les systèmes ploutocratiques, où le pouvoir est détenu par ceux qui possèdent le plus de richesses. Cette collusion d’intérêts entre classe dirigeante et classe dominante (classisme) peut se retrouver cachée sous la démocratie représentative.
4) aux systèmes aristocratiques, où le pouvoir est détenu par ceux considérés comme « les meilleurs » : L’aristocratie héréditaire (sous le régime monarchique) a été remplacée par une sorte d’aristocratie élue avec la démocratie représentative qui fut d’abord censitaire et masculine avant d’être plus ouverte.
5) aux systèmes de tyrannie ou dictature. Faute de pouvoir de contrôle, les démocratures - qui usent de la votation citoyenne - se rapprochent des dictatures. Les démocratures sont plus autoritaires encore que les démocraties césaristes.

X - Plus positivement, en matière démocratique, on peut trouver combinaison de démocratie directe (référendum et autres systèmes)) et indirecte (représentative) mais la forme délégataire et représentative est fortement majoritaire partout dans le monde. En France ce modèle à bi-régime est constitutionnalisé mais le système délégataire du pouvoir du peuple est dominant.

On peut émettre l’hypothèse que le système délégataire suppose d’une part un citoyen se voulant peu actif, peu impliqué, parfois relativement peu instruit de la chose publique et ayant pas à se préoccuper surtout de sa survie (précarité) et d’autre part une élite démocratique disponible elle et rompue à l’activité de direction des affaires publiques. Ensuite, pour le volet "combinaison " des deux dominations, on dira comme Thierry Brugvin,que "les intérêts de classe unissent les classes dirigeantes économiques et les classes dirigeantes des pouvoirs publics" in Qui dirige le monde ? (blog Attac nov 2019)

Le type de délégation de pouvoir caractérise une démocratie selon le type de mandat électoral, sachant que le mandat impératif le plus démocratique est rare. Au titre de la démocratisation des institutions, il pourrait être introduit dans certaines circonstances tout comme d’ailleurs le tirage au sort ou le référendum d’initiative populaire (RIP) ou les conventions citoyennes (CC).

"Démocratie présidentielle" : le peuple vote directement ou indirectement (deux niveaux) pour un président de la République . De quelle République s’agit-il ? On distingue ordinairement trois régimes : 1) régime présidentiel, 2) régime parlementaire avec un Sénat en plus de l’Assemblée Nationale, et 3) le régime d’assemblée.

La démocratie présidentielle peut se transformer en démocratie césariste ou les libertés publiques sont réduites, tout comme la démocratie.

I - La démocratie césariste

Évoquant l’Amérique latine, Maurice Duverger y identifiait en 1965 des « présidentialismes démocratiques » et des « présidentialismes autoritaires », en reconnaissant au demeurant que « beaucoup sont dans une situation intermédiaire ». Une démocratie présidentielle autoritaire, abusant en France du 49-3, n’écoutant pas son peuple manifestant durablement (semestre 2023 en France) peut être qualifiée de "démocratie césariste".

Un cran au-dessus en terme d’autoritarisme on parlerait de "démocrature", ou derrière le processus électoral on trouve alors une quasi-dictature mais légitimée par l’élection et non par un coup d’Etat.

Une démocratie peut être plus ou moins autoritaire. Les élections peuvent être plus ou moins manipulées afin que le peuple décide d’établir un régime droitier très classiste (point suivant), mais aussi un régime policier autoritaire avec de l’arbitraire policier afin d’établir plus de sécurité contre la délinquance (certains pays connaissent une criminalité forte qui freine la circulation de jour comme de nuit) mais aussi contre les manifestations syndicales ou celles pro-palestiniennes qui sont interdites en France (Oct - début nov 2023).

Ce type de volonté populaire est dite droitière car il s’agit de soutenir une démocratie classiste qui défend la ou les classes sociales dominantes, le 1% pas que les ultra-riches de l’oligarchie.

II - Les démocraties classistes

Les démocraties réellement existantes depuis 1975-80 de part le monde au Nord comme au Sud sont classistes.

Posons quelques hypothèses

La démocratie est le pouvoir direct (rare) ou indirect (courant) du peuple, du peuple nation y compris donc sa classe dominante. Ce point est rarement précisé bien que les différentes formes de démocraties connues dans le monde soient toutes sans exception des démocraties classistes. La France de Mitterrand à Macron n’y échappe pas.

Au plan du positionnement politique, en plus du propos déjà cité de Thierry Brugvin en introduction, plus on est de droite et plus on est classiste et plus on remplace alors le social par du caritatif pour laisser grande place au lucratif et donc des logiques de profit et d’inégalités économico-sociales. Plus on est de gauche et plus on veut limiter l’enrichissement des riches et instaurer du "social" sous forme de service public tarifé (gratuité possible) et de sécurité sociale socialisée et étendue !

Ce que l’on nomme ordinairement "néolibéralisme mondialisé" avec deux aspects la "financiarisation du monde" et la "thatchérisation du monde" a produit, depuis 1979, une "oligarchisation du monde" avec des ultra-riches confortant une ou des classes dominantes préexistantes et riches : le 1%.

La méritocratie reconnait les compétences individuelles mais le mérite s’il crée une élite n’oblige pas au classisme ni à la richesse or la méritocratie contemporaine, qu’elle soit liée ou non à des modes démocratiques de gouvernement, à des systèmes productifs plus ou moins capitalistes, avec peu ou pas d’institution non capitaliste et socialisées, s’accompagnent partout d’un classisme plus ou moins fort, donc d’une domination de classe.

La méritocratie peut trouver place dans une démocratie non classiste ou notamment - ce n’est pas le seul critère - l’écart des revenus est contenu. Il existe alors une élite privée et publique reconnue pour ses compétences et ses qualifications qui se combine à une aisance matérielle et patrimoniale réelle mais contenue que l’on qualifiera d’aisée mais pas de riches. C’est assez important de faire cette distinction bien que peu facile. Prenons un exemple indicatif : Un cadre du public ou du privé vit en 2023 dans l’aisance matérielle avec sa maison payée intégralement et 5000 € par mois de revenu mensuel en France mais il sera jugé riche - et non pas aisé - avec le double soit 10 000 € par mois. D’autres diront 12000 € ou maxi 15000€ mais c’est là vraiment un maximum surtout quand les pauvres, travaillant ou pas, ont moins de 1000€ par mois. La justice se mesure avec l’écart entre ceux d’en-bas et ceux d’en-haut. Plus cet écart est grand et plus le régime est injuste socialement et classiste.

Les écarts de revenus mensuels ne sont pas le seul critère du classisme. Il y a aussi le type de service public mis en place. Le type de code du travail qui limite ou non l’exploitation de la force de travail. L’existence ou non d’une RTT à 32 ou 30 heures hebdomadaires. L’âge de la retraite : Macron est classiste !

En ce 25 novembre, il faut ajouter qu’un féministe du peuple-classe est aussi anti-classiste et à priori favorable à une démocratisation-féminisation des institutions.

Christian Delarue

JPEG - 43 ko

1) CLASSISME et CESARISME : DECLIN CONJOINT DU SOCIAL ET DU DÉMOCRATIQUE, une tendance à faire système.
http://amitie-entre-les-peuples.org/CLASSISME-ET-CESARISME-DECLIN-DU-SOCIAL-et-du-DEMOCRATIQUE-Une-tendance-a-faire

Voire ausso DEMOCRATIE : césariste, illibérale, democrature (Trois dérives)
http://amitie-entre-les-peuples.org/DEMOCRATIE-cesariste-illiberale-democrature

et surtout du :texte de plusieurs membres de la Commission Democratie d’ATTAC "Pour une autre démocratie, une autre Constitution" qui évoque la "démocratie césariste" (1),

https://france.attac.org/nos-idees/etendre-et-approfondir-la-democratie/article/pour-une-autre-democratie-une-autre-constitution

Texte prolongé avec un autre ici :
Démocratie césariste et Etat national-classiste
https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/091023/democratie-cesariste-et-etat-national-classiste

Sur ce sujet voir aussi : Typologie sur les trois dérives démocratiques
http://altermd-krisdlr.centerblog.net/225-typologie-sur-trois-derives-democratiques

http://krismondial.blogg.org/double-domination-cesariste-classiste-la-democratie-cesariste-et-la-de-a215041495


Brèves

27 décembre 2021 - http://krismondial.blogg.org

http://krismondial.blogg.org

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts