L’islamocampisme et la critique de gauche de l’islamo-gauchisme. Amitié entre les peuples.

samedi 20 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

L’islamo-campisme est un néo-campisme (1)

L’islamocampisme et la critique de gauche de l’islamogauchisme. Amitié entre les peuples.

Ce site se situe dans le difficile camp du PROGRES HUMAIN et ce n’est pas là un camp avec un territoire le progrès étant par exemple au nord et l’aliénation ou autre régression barbare au sud. Le « camp » du progrès et de la civilisation n’est pas à priori le camp de l’islam et du monde musulman (islamocampisme et islamophilie) tel quel, en soi, (pas plus, par exemple, que d’un hypothétique camp judéo-chrétien), sans analyse critique de ces divers courants obscurantistes, réactionnaires, rétrogrades, archaïques. Mais tous les musulmans ne sont pas dans la barbarie. Cette thèse-là, essentialiste et globalisante, nous la combattons.

Autrement dit il faut faire DES DISTINCTIONS. Nous évitons surtout, comme site antiraciste, de mettre tous les croyants d’une religion dans un même sac communautaire. On peut se tromper, faire des erreurs d’analyse. Etre trop pressé souvent. Travailler trop . Mais nous souhaitons sur ce site promouvoir un esprit scientifique-critique qui va derrière l’apparence des choses. Et dans la pluralité.

Ce site est un SITE ALTERMONDIALISTE ET ANTIRACISTE critique de l’extrême-droite (sa xénophobie anti-migrants, son racisme , sa haine de certains fonctionnaires, etc ) mais aussi, le cas échéant, critique des intégrismes religieux, y compris celui musulman. C’est alors une critique de gauche, interne à la gauche et cela se voit nettement .

La première critique peut user du terme « GAUCHE REGRESSIVE » (the « regressive left » de Maajid Nawaz) pour la gauche qui s’abstient de toute critique de ces intégristes religieux. La seconde critique emploiera le terme ISLAMO-GAUCHISME car ce courant ou cette mouvance a pour particularité ses rapprochements (et ses silences) avec les musulmans actifs dans la diffusion des grands thèmes de la religion, y compris ceux conservateurs voir réactionnaires de cette religion. Par contre elle est critique des autres intégrismes religieux, notamment celui catholique en France.

N’est pas islamogauchiste celui qui se rapproche de MUSULMANS PROGRESSISTES qui militent eux pour la liberté des femmes, l’égalité hommes-femmes. Il défendent le droit d’être homosexuel, d’être lesbienne, de s’habiller en hypotextile l’été, d’être considéré avec respect et dignité sans que cela corresponde aux canons normatifs de la religion en interprétation fondamentaliste ou de l’intégrisme religieux. Un progressiste musulman ne dit pas par exemple que la femme essentialisée dans une nature figée est le complément éternel de l’homme, qu’elle doit donc être subordonnée à l’homme, que c’est sa nature.

Un progressiste musulman interprète le Coran sans parler de Charia et en invoquant le refus de contrainte en religion. En tout état de cause, il ne dit pas que la femme doit être fidèle plus que l’homme qui lui peut ou pourrait avoir plusieurs épouses, qu’elle doit rester au foyer avec les enfants (sexoséparatisme) qu’elle doit impérativement et constamment sortir voilée et cachée sous hypertextile (sexoséparatisme encore) et même accompagnée du frère ou du mari dans certaines versions les plus infantilisantes, qu’elle ne doivent pas boire dans des bars mixtes, que lorsqu’elle ne met pas de voile elle est très provocante et susceptible d’être violée, que l’on peut se marier avec la femme violée pour effacer le viol, que le nudisme est la chose des animaux, que l’athéisme et le darwinisme sont à combattre sévèrement, bien plus encore que les autres religions, autres religions qui doivent être aussi subordonnées, que le blasphème du Coran ou de Mahomet n’est absolument pas tolérable sinon on casse tout comme des malades (les intégristes musulmans savent ici se distinguer partout dans le monde pour leur susceptibilité ), qu’il ne faut pas critiquer les symboles de l’islam y compris le voile véritable étendard de la pensée réactionnaire de l’islam, et le plus « hard » : la lapidation, etc, etc...

Or il existe un courant de gauche et d’extrême-gauche qui n’est pas vigilant sur la qualité de ces musulmans. Il met tous les musulmans dans un même sac communautaire et les défend en bloc. Alors qu’il se montre parfois critique des intégristes des autres religions, il se tait sur les intégristes musulmans. La position suivante est donc parfaitement défendable : On ne peut pas faire de nos jours, à gauche, dans le camp progressiste, comme si ce CONTRE-MOUVEMENT REACTIONNAIRE musulman voulant (ré)établir un HYPERPATRIARCAT n’existait pas partout.

Le propre de l’intégrisme religieux est d’être très « liquide », c’est à dire diffus, transversal aux frontières (grâce à internet) et aisément répandu hors de la sphère historico-géographique ou un type précis de doctrine musulmane intégriste et hyperpatriarcale a pu prendre naissance. Ce courant politique dit islamo-gauchiste, on peut en être très proche sur d’autres points et le dire islamo-gauchiste n’est pas une insulte surtout si le terme n’est pas accompagnée de dessins ou d’adjectifs stigmatisants comme le fait l’extrême-droite.

Ce site critique aussi le CAPITALO-PATRIARCAT avec les tribunes de féministes mais il observe néanmoins qu’il existe de nos jours un grand nombre d’hommes - qui pour certains ne sont pas nécessairement pro-féministes - mais sont pour la liberté des femmes, pour l’égalité hommes-femmes, et qu’ils n’entendent pas revenir en arrière dans une configuration régressive ou les femmes seraient sous statut inférieur. Ils apprécient qu’elles soient leurs égales et libres comme ils le sont eux-mêmes. Ce « patriarcat rabaissé », comme configuration de la « seconde modernité », et ce depuis la fin des dictatures au sud de l’Europe et par l’adoption de lois spécifiques (on a parlé de féminisme d’Etat) témoigne aux yeux de l’humanité entière que les rapports sociaux millénaires de supériorité structurelle des hommes peuvent être combattus, rabaissés. Le patriarcat rabaissé est encore un patriarcat existant et la moindre crise systémique du capitalo-patriarcat sera l’occasion de rabaisser les droits des femmes (S de Beauvoir avait prévenu en son temps).

Amitié entre les peuples.

.1) L’islamo-campisme est un néo-campisme qui a pris la suite de l’ancien, d’avant 1989, entre pro-URSS (et assimilés) sans critiques, et anti-URSS (de droite). Grosso modo, et pour le dire en quelques mots, les staliniens défendaient l’URSS bureaucratisée bec et ongles alors que les trotskistes et les communistes libertaires - critique du capitalisme - articulaient de façon variable défense de certaines conquêtes et critique de certaines dégénérescences contre-révolutionnaires.


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts