Racisme de camp dans Terrorisme à la une de WIEVIORKA-WOLTON 1987 - Note Delarue

samedi 2 novembre 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 22%

Racisme de camp dans "Terrorisme à la une" de WIEVIORKA-WOLTON 1987

Dans TERRORISME À LA UNE livre écrit par Michel WIEVIORKA et Dominique WOLTON en 1987 (Ed Gallimard collect vif du sujet), on trouve, sinon le terme campisme ou plus exactement néo-campisme, du moins sa signification.

Rappelons que nous sommes dans le processus qui mène à la chute du mur (1989) et la fin de l’URSS (décembre 1991). A cette époque dominait au plan géopolitique un campisme Est (socialisme autoritaire) - Ouest (capitalisme social au nord) que seul quelques groupes minoritaires - des trotskistes ou des anarchistes ou des tiers-mondistes issus de Bandung (1955) - contestaient sur une base de luttes sociales transversales, transnationales . Mais un néo-campisme se profilait avant les thèmes qui deviendront bruyants plus tard : celui de la "fin de l’histoire" (Fukuyama) et du "Choc des civilisations" (Huntington).

Terrorisme identitaire, séparatiste et choc géopolitique des racismes

Nous pouvons lire dans les pages "Terrorisme et racisme" (p 192 et suivantes), probablement de la main de M WIEVORKA, la phrase " le terrorisme international encourage les images simplistes, dichotomiques, l’idée d’une opposition élémentaire entre nous - les Blancs , l’Occident - et eux les Arabes, l’Islam, l’Orient". Ce binarisme géo-politique est constitutif du néo-campisme qui va se développer, avec une autre logique de camp contre camp, ou communautarisme du nord contre communautarisme du sud (grosso modo)

Quelques lignes plus haut on lit "Les chemins du terrorisme croisent sans peine ceux du racisme." L’auteur poursuit : "A l’extrême-droite le thème n’a pas besoin d’être développé,tant il est évident. A l’extrême-gauche on constate par exemple que le terrorisme allemand est lourd d’un antisémitisme actif" . (Cf passage de l’antisionisme à l’antisémitisme)

L’idée de séparatisme raciste est bien notée chez WIEVIORKA & WOLTON dès 1987 : "Le terrorisme séparatiste en se réclamant d’une culture, d’une histoire propres, et à la limite d’une ethnie, peut déboucher sur des appels à l’identité incluant des conduites xénophobes et racistes."

Autre point : une sorte de cercle vicieux est noté puisque le montée de l’extrême-droite FN et de son racisme (en 1986) peut renforcer les tendances à l’islamisme intégriste lequel peut déboucher, au-delà du repli communautaire (avec ses pratiques religieuses spécifiques), sur de réelles violences. D’autres violences viendront alors y répondront. Le campisme débouche sur un cercle vicieux de violences.

Pour moi, il importe de combattre tout à la fois l’extrême-droite et son racisme mais aussi les dérives religieuses de type intégriste. Faire l’un et l’autre n’est pas toujours simple.

Christian DELARUE


Brèves

27 décembre 2021 - http://krismondial.blogg.org

http://krismondial.blogg.org

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts