Une plaie béante. Impossible à fermer tant que Sarkozy ne sera pas chassé et sa loi abrogée…G Filoche

samedi 6 novembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Une plaie béante. Impossible à fermer tant que Sarkozy ne sera pas chassé et sa loi abrogée…

Blog de Gérard FILOCHE

Tous ensemble le 6 novembre dans la rue…

Sarkozy veut que rien ne sorte de trop provocateur de l’immense affrontement social en cours, il fait profil bas pour « engranger » doucettement auprès de ses commanditaires du Medef, du CAC 40 et des banques, le « bénéfice » de nous avoir pillé nos retraites.
Mais s’il fait profil bas, s’il continue d’organiser des diversions, c’est parce qu’il lui est impossible de crier victoire, c’est parce qu’il continue de marcher sur des œufs, c’est parce que nous avons été au bord de la grève générale entre les 12 et 22 octobre…

Retranchés à l’Elysée, ils ont senti le souffle de leur propre peur, le souffle du déferlement populaire…
Il s’en est fallu d’un cheveu…
Et il s’en faut toujours d’un cheveu,
La plaie ne se referme pas
Les « blocages » ne peuvent pas remplacer la grève générale avec occupation des entreprises… La grève générale ne se décrète pas, on l’a encore ressenti, mais on en n’était pas loin…
L’unité, la confiance de millions de salariés nous y a presque conduit…
À quelque chose prés…
Alors continuons de diffuser de l’unité, de la conviction et de la confiance..
Après 11 semaines d’un mouvement sans précédent dans l’histoire des 40 dernières années, après 10 manifestations de 3 millions de personnes,
nous allons encore défiler ce 6 novembre.
Et les syndicats appellent à une autre journée dans la semaine qui suit…
Il ne faut rien lâcher.

Nous ne lâcherons rien car nous avons conscience d’être archi majoritaires.
Nous avons la conscience de notre force collective.
Les peuples d’Europe et du monde nous admirent et nous soutiennent.
Nous exigeons la non-promulgation de cette loi illégitime comme ce fut le cas pour le CPE.

Sarkozy n’avait pas mandat, lui même l’avait dit, pour cela.

Et dans un pays démocratique, même une majorité parlementaire, quand elle est manifestement devenue minorité dans le pays, ne peut s’imposer au forcing.
Rien n’est plus comme avant depuis 9 mois. Et encore plus depuis 2 mois. Tout le monde a ouvert les yeux, a appris, ne raisonne plus pareil.
Il y a eu comme une éducation populaire de masse. Une contamination des yeux ouverts.
Pour des dizaines de millions de citoyens, ce pouvoir est menteur, méprisable, haï comme jamais ce ne fut le cas récemment..

Sarkozy veut, on le sait, détruire tout ce qui est sorti du programme de la Résistance en 1945. Il veut casser le droit social dans le pays et le réduire au droit anglo-saxon. Il est une sorte de forcené dans cette tentative de tout casser, des retraites a la Sécu, des 35 h au Smic, d’EDF à la SNCF, de l’école publique à nos hôpitaux, la liste de toutes les régressions entamées depuis trois ans est immense. Insupportable.
Au point qu’il y a une atmosphère de révolution, de 1989 dans les têtes

Normalement dans un pays civilisé, il y aurait des élections anticipées. Normalement on devrait tous exiger sa démission et des élections immédiates, c’est encore plus sûr qu’une votation citoyenne et un referendum.
On voit d’ailleurs derrière la pitoyable comédie du remaniement qu’il n’arrive plus à gouverner en dépit de sa prétendue « majorité », elle est cassée, usée, impuissantée.
Même si c’est vrai que des valets, députés de l’UMP profitent encore jour après jour, de ce délitement général pour attaquer encore plus les hôpitaux, la LFSS, l’AME. Comme dans ces périodes de réaction, de contre-révolution blanche à bout de course, d’ultimes excès se produisent.

Le quinquennat n’est pas achevé que tout le monde en a assez, 18 mois encore à venir, à tenir sont devenus insupportables, Sarkozy n’est plus qu’une pierre dans nos chaussures à tous. De tout son bling-bling, il ne reste plus, dénudé, que son acharnement hystérique à nuire aux droits sociaux, aux salaires, à l’emploi, à la Sécu, aux retraites, à l’école. Il incarne, comme le brandit si bien la banderole du Théâtre du soleil, « la longue nuit du Fouquet’s », du fric, de l’arrogance, du mensonge organisé et des Rolex. C’est l’homme de Bettancourt, de Dassault, de Bouygues, des bétonneurs et avionneurs qui tiennent TF1, de Parisot, l’ennemi du code du travail et de ceux qui se lèvent tôt, de ceux qui travaillent, qui produisent les richesses et qu’il détrousse après avoir tenté de les manipuler, casque sur la tête
Les gros médias jouent superficiellement, à effacer, solder, dépasser, nier, le vaste mouvement historique que nous connaissons depuis septembre, ils organisent l’oubli, la versatilité de l’opinion, etc… Mais c’est en vain, c’est stupide, car nul n’oublie d’avoir participé a de telles manifestations, nul n’oublie ses jours de grève impayés, nul n’oublie que le médiocre tyran du moment refuse de répondre… ‘”J’ai commencé à manifester en t shirt, puis en imper, je continuerai en anorak”’ dit un manifestant.
Rien n’est fini, rien n’est joué.

Cette loi scélérate sur les retraites est illégitime.
Le pouvoir est isolé, cerné, discrédité
Qui peut éviter de répondre à 75 % de l’opinion hostile ? Qui peut ne pas négocier avec 10 fois 3 millions de manifestants ? À part les dictateurs birmans qui peut nier, résister, écraser une si puissante, durable, profonde exigence populaire ?
La lutte continue !
Salariés et jeunes ensemble, tous les syndicats et toute la gauche.
Pour des appels communs, un programme commun, des initiatives communes de la gauche défendant la retraite à 60 ans à taux plein.
Unité, conviction, confiance.


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/