RENNES : Collectif de soutien au peuple grec

vendredi 10 avril 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

RENNES : Collectif de soutien au peuple grec

Manif du 9 avril à Rennes, le collectif de soutien au peuple grec était là et ce n’est pas fini !

Selon les sources, le chiffres varient (de 2200 selon la préfecture jusqu’à 4 ou 5OO0 selon les syndicats).

Des cars avaient été organisés aussi pour rejoindre la manifestation parisienne.

Une chose est certaine, au delà de la querelle usuelle sur les chiffres, on n’avait pas vu ça depuis 4 ans. Même le soleil était de la partie.

Le collectif de soutien au peuple grec était présent également avec les syndicats CGT, FSU, Solidaires, FO et CNT, les organisations politiques (de l’ensemble des partis du front de gauche jusqu’au NPA sans oublier les libertaires) et de nombreux inorganisés en colère contre l’austérité.

La loi Macron et le PS ont été très fustigés par les manifestants, qu’ils soient des salariés du privé en lutte contre les fermetures d’entreprises, des services publics victimes aussi du néolibéralisme à la sauce social-démocrate ou des étudiants qui protestent contre la fermeture du Restaurant Universitaire ou des personnels des crèches de la ville de Rennes qui travaillent dans des conditions scandaleuses ou encore des agents hospitaliers dont les services sont en train d’exploser.

Le collectif était l’expression la plus unitaire de la manifestation avec des militants de l’ensemble des organisations appelantes à la manifestation derrière notre banderole et a été très bien accueilli par l’ensemble des organisations et manifestants. Le lien que nous avons voulu faire entre la lutte contre l’austérité et le soutien au peuple grec a fait mouche. De nombreux contacts ont été pris pour la suite.

Nous avons vendu une cinquantaine de la brochure : « Grèce : petit guide contre les bobards médiatiques ».

Le collectif se réunira dès la semaine prochaine pour préparer la réunion publique du 28 avril et notre participation au 1er mai.

D’autres actions sont prévues. Nous ne lâcherons rien !