Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent par Jean Ziegler (Fayard 2003)

dimanche 8 juin 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent par Jean Ziegler (Fayard 2003)

Ce que le titre ne dit pas, c’est que Jean Ziegler critique aussi les « mercenaires » du système prédateur, sorte de classe d’appui de l’oligarchie financière mondiale. Ce sont de très hauts fonctionnaires de la Banque mondiale, du Fond Monétaire International, de l’Organisation Mondiale du Commerce, etc... Le titre ne dit pas non plus qu’il s’intéresse aux « populations non rentables » soit les 49 pays les moins avancés, les PMA.

Notre ami suisse, compagnon de route de l’altermondialisme après un long engagement tiers-mondiste, s’attaque en 2003 aux oligarchies capitalistes transcontinentales qui sont fortement prédatrices des richesses matérielles produites et accaparées par et pour elles. Cette petite classe sociale mondiale est la cause et la responsable de la misère du monde, celle qui sévit en Afrique et ailleurs.

Il critique au passage la production d’une « normalité glacée » qui fait admettre comme fatalité le fait que nombre d’individus solvables mangent, se logent, et vivent sans trop de problème dans une abondance de biens - ce qui n’est pas en soi mauvais - alors que d’autres totalement désargentés et insolvables, meurent massivement de faim ou des suites immédiates de la faim.

J Ziegler rappelle que les Africains - hommes, femmes et enfants - ont payé de leur sang dans des conditions d’une indicible cruauté la première accumulation capitaliste fondée sur un régime impérial et colonial. Cette situation a certes changé mais l’Afrique, à l’exception de sa propre bourgeoisie continentale, continue de beaucoup souffrir de l’impérialisme du Nord, celui des firmes transnationales des USA .

Au sein de l’impérialisme de la Triade, il pointe surtout les USA qu’on « ne saurait considérer comme un simple Etat national mais comme un Empire », comme « un appareil d’Etat impérialiste qui ajoute sa propre violence à la violence du capital » (p43). La contrainte économique et la domination militaire se complètent aux profit des multi-milliardiares des USA.

Le « Consensus de Washington » en est le guide pratique et le masque permettant la libéralisation de tous les marchés, services et brevets au profit des firmes, lesquelles sont massivement d’origine USA. The Economist va jusqu’à écrire en septembre 2001 « Anti-globalists see the Washington Consensus as a conspiracy to enrich bankers. They are not entirely wrong » ( « Les anti-mondialistes tiennent le Consensus de Washington pour une conspiration destinée à enrichir les banquiers ». Ils n’ont pas tout à fait tort.").

L’idéologie des maîtres est d’autant plus dangereuse qu’elle se réclame d’un rationalisme rigoureux (p67) En fait, reprenant Bourdieu, elle diffuse une sorte d’obscurantisme quasi religieux à l’égard des « lois du marché »

Note de Christian DELARUE

Lire aussi cette note :

http://www.alternatives-economiques.fr/les-nouveaux-maitres-du-monde-et-ceux-qui-leur-resistent-par-jean-ziegler_fr_art_164_17705.html

« les intellectuels qui gardent le silence à propos de ce qu’ils savent, qui se désintéressent des crimes qui bafouent la morale commune, sont encore plus coupables quand la société dans laquelle ils vivent est libre et ouverte. Ils peuvent parler librement, mais choisissent de ne rien en faire" Ce propos de Noam Chomsky est repris par Jean Ziegler.


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts