Les extensions de sens du mot « caste ». C Delarue

mardi 12 mai 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

1% d’ en-haut.

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial?fref=ts

Retour du mot Caste de MLP à JLM !

De Podémos à JL Mélanchon et M Le Pen on assiste à un retour du mot « caste » dans le vocabulaire militant et politique. Et un recul des autres termes proches : 1% d’en-haut, oligarchie, bourgeoisie et classe dominante.

Exemple : L’affaire Agnès Saal renforce les colères contre la « caste » | L’Opinion
http://www.lopinion.fr/30-avril-2015/l-affaire-agnes-saal-renforce-coleres-contre-caste-23825

Pour une critique allant du pouvoir politique à celle plus large de la domination économique et politique par groupe humain minoritaire sur le reste de la population (peuple-classe ? ) l’usage d’un terme n’est pas neutre, surtout quand un même terme est employé tout à la fois par Maine LE PEN et Jean-Luc MELENCHON.

À Madrid, Jean-Luc Mélenchon annonce qu’il s’opposera désormais à « la caste » et plus à « l’oligarchie » - Le Lab Europe 1

http://lelab.europe1.fr/A-Madrid-Jean-Luc-Melenchon-annonce-qu-il-s-opposera-desormais-a-la-caste-et-plus-a-l-oligarchie-20806

Caste : Groupe qui se distingue par ses privilèges et son esprit d’exclusive à l’égard de toute personne qui n’appartient pas au groupe.

Oligarchie : Système politique dans lequel le pouvoir appartient à un petit nombre d’individus constituant soit l’élite intellectuelle (aristocratie), soit la minorité possédante (ploutocratie), ces deux aspects étant fréquemment confondus.

Ce n’est donc pas une révolution mais une évolution notable de vocabulaire. Sur France Info, Jean-Luc Mélenchon ajoute :

« Ce qui compte c’est d’être le peuple, être dans une nouvelle manière d’organiser le champ politique, le peuple contre la caste, le peuple contre l’oligarchie, et pas seulement la droite contre la gauche parce que pour plein de gens ça ne veut rien dire, c’est les mêmes ». Mais problème : La caste est-elle seulement étrangère, européenne ou mondiale ou est-elle aussi interne, donc au sein du peuple, du peuple-nation pas du peuple-classe.

Il faut alors rappeler que, comme l’oligarchie, la caste fait partie du peuple-nation du peuple démocratico-citoyen, du peuple légal mais pas du peuple-classe qui lui s’oppose par définition à l’oligarchie ou à la caste d’en-haut.

Le peuple-nation, de la droite comme de la gauche, intègre toujours le 1% d’en-haut (mais pas les résidents étrangers). L’usage de ces termes n’est donc ni neutre ni fixe. Les acteurs sociaux et politiques changent de mots pour désigner ces groupes en fonction d’enjeux idéologiques du moment. Un enjeu plus intellectuel est de savoir si c’est justifié.

Le texte ci-dessous (de 2012) est inchangé.

PNG - 16.4 ko

Les extensions de sens du mot « caste ».

Le terme caste est employé dans des sens divers de nos jours. Mais le plus souvent c’est quand il y a formation d’un groupe très fermé qui jouit aussi de privilèges sociaux importants qui sont économiques (richesses) ou politiques (pouvoir de décision) que n’ont pas les autres, la masse.

Lire par exemple : Une caste mondiale contre une humanité-classe. Une note de Christian DELARUE sur « LA CASTE » de David ROTHKOPF - Ed Robert Laffont mars 2009 (330 pages). Ici c’est C W Mills qui est sollicité pour donner un terme à cette élite des élites au plan mondial.

Mais il y a plusieurs niveaux de caste. Ce n’est pas nécessairement le sommet mondial des puissants. Le terme s’est d’abord adressé aux sociétés anciennes.

I - Un terme venu des sociétés anciennes très hiérarchisées.

Maurice Godelier évoque les anciennes sociétés hiérarchisées sur la base d’ordres ou de statuts, souvent avec des justifications religieuses, qui laissent apparaître un système de castes avec de basses castes et une haute caste privilégiée généralement dégagée des contraintes de la production de l’existence sociale. On retrouve la caste privilégiée dans les Etats bureaucratisés comme la Chine ou l’ex URSS.

Lire l’encart sous : Qu’est ce qui fait une société ? - Maurice Godelier, article Anthropologie
Classes, castes et monarques : les sources religieuses
http://www.scienceshumaines.com/qu-est-ce-qui-fait-une-societe_fr_15112.html

On cite souvent l’Inde. Selon le sociologue Emile Durkheim, en Inde : « Le régime des castes se définit :

1° par la spécialisation héréditaire ;

2° par l’organisation hiérarchique ;

3° par la répulsion réciproque ».

II - Extension du sens avec l’apparition du « socialisme bureaucratique ».

Selon la plupart des sociologues, même s’il existe des hiérarchies dans toutes les sociétés, le système des castes a été propre à l’Inde avant son abolition. Cependant, le terme caste a été employé aussi, en un sens extensif, par différents auteurs dans diverses circonstances.

Il a été employé par des marxistes critiques d’obédience trotskystes, (pas tous les trotskystes et pas qu’eux) à propos du sommet des appareils du parti communiste dans les pays dit socialistes. Ceux qui furent nommés, en URSS stalinienne des nomenklaturistes formaient une sorte de caste sociale du fait de leur appartenance à la sphère supérieure du PC. Ils s’adjugeaient des privilèges de caste.

III - Les autres usages contemporains.

- Christine Delphy employa aussi le mot caste pour compléter l’analyse et la critique du racisme. Dans « Race, caste et genre en France », elle écrit : « Ce concept est opératoire pour rendre compte de la spécificité de l’oppression de race dans le système de classes ; ce à quoi le concept de de racisme met l’accent sur des processus, le concept de caste met l’accent sur des résultats de ces processus en terme de structure sociale ». Christine Delphy perçoit une injonction de la société française derrière le souci d’intégration. Les enfants d’immigrés du Maghreb et d’Afrique doivent prendre le statut d’immobilité et d’invisibilité de leur parents comme s’il s’agissait d’un héritage. Cet héritage relève plus d’une logique de caste que de classe sociale. En fait les enfants d’immigrés ont signalés très fortement en 1983 (marche des beurs), qu’ils n’entendaient pas, caste ou non, rester dans les marges de la société française.

- Un autre emploi du mot caste concerne en science politique les professionnels de la politique (2) qui par divers mécanismes se maintiennent en poste politique avec tous les avantages associés : logements de fonction, salaires élevés, prestige, etc. Ils en arrivent même à passer le pouvoir à leur fils ou fille. Là le terme « caste » est avéré. Il ne s’agit plus d’une extension de sens.

Comme il a été remarqué, « une majorité chasse l’autre qui la remplacera à son tour lors de prochaines élections en un mouvement sans fin. La caste politique a organisé une alternance en son propre sein, pour garder, quelques soient les circonstances, le pouvoir et les hommes qui lui sont attachés » (blog clérocratie). Le système de l’alternance ne détruit donc pas celui de la caste politique, il le conforte.

Ces hommes, et plus rarement ces femmes, perdent rapidement le contact avec les électeurs car la division du travail et le type de mandat donné autonomisent la fonction. D’un autre côté, dans l’exercice de leur fonction des liens se forment avec les membres des classes sociales favorisés : les petite-bourgeoisies et surtout les bourgeoisies (industrielle, d’affaire, financière). La caste devient oligarchie et même ploutocratie.

La professionnalisation plus ces liens et réseaux permettent souvent - on l’a dit- le passage de la fonction politique du père au fils et parfois à la fille. Il faut quand même la validation démocratique de la constitution de la caste par le vote. L’élection a une fonction de voilage, de masque.

Le plus souvent c’est le terme oligarchie qui est le plus employé et qui convient sans doute le mieux car il met l’accent sur le partage du pouvoir entre les acteurs politiques (en caste) et les acteurs économiques d’une nation (classe dominante).

Christian DELARUE

1) qui forme un chapitre de son livre « Classer, dominer » (La Fabrique).

2) Du rapport « démocratique » de délégation à la constitution d’une caste politique fermée. C Delarue -
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1719

Pour un usage récent par un sociologue voir : « Du mépris de classe et de caste en politique » de Philippe CORCUFF (à propos du candidat du NPA à la télévision)

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-corcuff/050312/du-mepris-de-classe-et-de-caste-en-politique


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts