LEFORT et positionnement vers l’alterdémocratie. Christian DELARUE

mardi 1er mai 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

LEFORT et positionnement vers l’alterdémocratie.

Claude Lefort ne franchit pas le pas vers l’alterdémocratie vers un autre paradigme car il reste dans le paradigme dominant mais il le déborde franchement. Il s’agit de la « démocratie dite représentative » qui est la « démocratie réellement existante » contemporaine et qui est une démocratie très rabougrie. Mais son « débordement » est conséquent. Il convient donc à mon sens de s’en souvenir.

De Claude Lefort, à propos de démocratie (je laisse de côté tout ce qui relève du totalitarisme) on peut retenir qu’elle est « invention » (titre d’un de ses livres) et invention populaire issue de la conflictualité sociale . Le conflit est déterminant dans sa conception de la démocratie.

Aujourd’hui certains (dont moi) évoquent « l’empowerment » ou la démocratie-socialisation qui essaie (via les syndicats et autres acteurs intermédiaires) donner puissance d’agir à ceux et celles d’en-bas (les classes sociales modestes et fragilisées) et plus largement au peuple-classe. Cette démocratie issue de la mobilisation des classes populaires se distingue de la démocratie-souveraineté qui laisse beaucoup plus la place à des alliances avec une oligarchie nationale sensée se préoccuper de l’intérêt de la nation . La démocratie finale de Lefort institutionnalise ce rapport de force entre positions divergentes voire frontalement opposées mais aussi entre démocratie de la rue et par la rue (celle souvent issue des acteurs syndicaux) et celle des lieux de pouvoir de la démocratie représentative.

Sans rejeter la démocratie représentative - paradigme dominant maintenu donc chez lui - Claude Lefort a su y intégrer les mouvements sociaux et les ripostes ouvrières et syndicales. Ce qui lui donne un contenu progressiste. Rien n’empêche de s’appuyer sur lui pour une pensée en extension (ou élargissement-approfondissement) sur divers plans. Il n’y a pas qu’un domaine d’inclusivité mais plusieurs. D’ailleurs le créateur du terme démocratie inclusive était plus préoccupé de l’élargissement social de la démocratie jugée trop élitiste que de son aspect culturel . L’internationalisme est aussi une ouverture possible, pas nécessairement contradictoire avec la démocratie-souveraineté.

Christian Delarue


Brèves

24 septembre 2017 - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/