Contre le travaillisme des uns et le chômage des autres, un autre code du travail ! C Delarue

jeudi 17 mars 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Contre le travaillisme des uns et le chômage des autres, un autre code du travail.

Le Code du travail (français) n’est plus celui que j’ai étudié jadis en faculté de droit. Ce n’était déjà pas simple à étudier à l’époque, c’est devenu un véritable maelström. Mais il ne s’agit pas simplement de simplifier (comme on entend souvent) car il importe surtout de « réguler » autrement, de mieux répartir le travail et l’emploi entre tous et toutes ainsi que les richesses (moins tout en-haut, plus en-bas pour le peuple des 99%), de modifier très fortement les rapports sociaux capital-travail, surtout ceux les plus directement impactés par la dette et la finance. Là le problème n’est pas que français !

Le salaire n’est pas tout, mais c’est important contre l’austérité !

Il n’y a pas que le Code du travail qui a changé ces dernières années. Les services publics ne sont plus ceux de jadis. Derrière la « modernisation » des équipements, on trouve tout l’archaïsme de la destruction des néolibéraux. En conséquence, les services publics ont tendance soit à disparaître purement et simplement (privatisation de ce qui est rentable et source de profits), soit à obéir à une logique marchande qui n’est pas la leur. La logique profonde des services publics est la satisfaction des besoins sociaux, hors filtre marchand ou de rentabilité.

Il nous faut donc un vrai code du travail, un code du travail pour travailler tous et toutes (principe de la non exemption à la participation à l’existence sociale), pour travailler à 32 ou 30 heures hebdomadaires (principe du travailler sobrement mais travailler réellement) et avec de bons salaires (principe de civilisation et de non exploitation). Ce faisant, c’est fatalement plus de justice sociale et fiscale et surtout moins de rémunération exhorbitante pour la finance prédatrice et plus de rémunération pour les travailleurs et les chômeurs qu’il nous faut revendiquer. Même les salaires et primes élevées du 1% d’en-haut doivent baisser.

Il importe que tous les travailleurs et travailleuses sans considération d’origine puissent « décoller » du SMIC (principe à défendre et à augmenter quant au montant) mais il importe aussi de défendre les services publics à bas tarifs et la sécurité sociale, la protection sociale. C’est capital de lier les deux sphères politico-juridiques aujourd’hui.

Un code du travail contre le chômage et le travaillisme !

Le Code du travail est le produit d’un rapport de force inscrit dans la durée et une certaine lecture permet de voir la marque de la dérégulation au profit des patrons, des équipes dirigeantes.

Cette dérégulation reste néanmoins normative et prescriptive mais en faveur du patronat, des grands patrons et de la finance - qui se cachent derrière les petits patrons - et au détriment des chômeurs et des travailleurs.

Ces travailleurs salariés doivent travailler plus pour gagner peu, c’est ce qu’on nomme le travaillisme ou l’exploitation de la force de travail privée ou publique. Il faut casser la logique travailliste et revendiquer une nouvelle RTT payée 100% du salaire ou du traitement.

Et défendre les services publics, la sécurité sociale, la retraite par répartition contre sa financiarisation !

Christian Delarue

Décembre 2015

Les niveaux du travaillisme et ce ses refus - Chrismondial

http://krismondial.blogg.org/les-niveaux-du-travaillisme-et-ce-ses-refus-a119709954


Brèves

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

26 août 2016 - Schéma : Peuple nation, peuple-classe, peuple social.

Schéma : Peuple nation, peuple-classe, peuple social.
http://www.legrandsoir.info/schema-peuple-nati

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/