Combattre le racisme, combattre l’islamisme - P Morsu (La Sociale)

dimanche 4 septembre 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Combattre le racisme, combattre l’islamisme

de Pascal Morsu (NPA expression individuelle sur La Sociale)

Une nouvelle provocation

L’apparition de l’accoutrement dit du burkini a une nouvelle fois mis sur le devant de la scène la question de l’attitude des progressistes face à la pression fondamentaliste.

Les faits sont connus. Un nouvel habit a été mis sur le marché par les trusts de l’habillement. Ce burkini a « l’avantage » de permettre d’éviter d’exposer l’essentiel de son corps.

Le choix de porter un tel vêtement n’a rien de fortuit, contrairement à ceux qui nous disent qu’il s’agirait là « d’un vêtement comme un autre » (E. Plenel). Il s’agit d’un acte politique, de ralliement à des idéologies machistes, obscurantistes. Et peu importe que le port de cet habit soit contraint ou volontaire, ça ne change strictement rien au caractère profondément réactionnaire du message sous-jacent.

Le rejet massif de ce genre de « message » par les travailleurs, les femmes, les jeunes, d’origine française comme étrangère se comprend aisément - on ne peut que le partager, surtout si on est un anticapitaliste, donc défenseur du droit des femmes.

En tout cas, spontanément ou pas, les premiers burkinis sont apparus sur les plages cet été, dans un contexte marqué par les crimes de Nice.

Les faux-culs en action

Évidemment, les réactionnaires en tous genres (surtout sarkozystes) ont sauté sur l’occasion pour interdire le port de ce burkini sur les plages. La volonté d’utiliser les provocations islamistes pour stigmatiser la population immigrée ne fait aucun doute. Comme par hasard, Sarkozy publie d’ailleurs au même moment son programme, qui prévoit de passer d’une politique « d’intégration » à une politique « d’assimilation », etc.

Pour développer leur politique, ces types se réclament « de la laïcité ». Mais leur laïcité a bon dos, surtout venant des héritiers politiques des diverses loi anti-laïques depuis la loi Debré (1958)1, de ceux qui ont promulgué la loi Carle2. Il s’agit en fait d’un choix délibéré de Sarkozy et son équipe : celui d’utiliser une valeur traditionnelle du mouvement ouvrier (mais que ses directions défendent mollement) comme alibi d’une politique droitière comme jamaisi.

Complémentairement, Valls a joué la mouche du coche, et donné du menton, au nom « des valeurs de la République » (en fait, il s’agit pour lui, une fois de plus, de tenter une jonction avec la droite la plus réactionnaire). Mais lui aussi est un chaud défenseur du sionisme, une idéologie bien peu « laïque ». Et étonnamment, sa « laïcité » ne s’en prend qu’à l’Islam. Qu’a-t-il fait, par exemple, pour régler la situation scandaleuse qui règne en Alsace-Lorraine ?

la suite sur

http://la-sociale.viabloga.com/news/combattre-le-racisme-combattre-l-islamisme#sdfootnote5anc


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)