Choisir le Rojava autonome contre les dictateurs et les islamistes. C Delarue

dimanche 8 janvier 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 18%

Choisir le Rojava autonome contre les dictateurs et les islamistes.

ou « La lutte du Rojava contre Assad, contre Daesh et contre l’armée turque » (cf texte t Claire NPA)

carte : http://anarchism.pageabode.com/files/Rojava.jpg

Le président turc Erdogan se préoccupe moins de Daesh que de l’élimination des kurdes de Syrie . La chose est connue mais doit être ici répétée. Il annonçait « Nous n’accepterons aucune activité terroriste à ou près de nos frontières ». Pour la seule journée du dimanche 29 août, un porte-parole de l’administration du Rojava a pu faire état de 75 civils tués - tous des Kurdes, aucun militant de Daesh. C’est assez dire. Mais ajoutons que depuis le mois de février 2016, Erdogan poursuit les 2 018 universitaires, signataires d’une pétition exigeant l’arrêt des violences au sud-est de la Turquie. La dictature se manifeste par les arrestations, accusations pour terrorisme, gardes-à-vue renvoi sans préavis, etc… Ce dictateur est impitoyable et ne mérite que d’être marginalisé par la communauté internationale.

Tout comme Bachar el Assad qui bénéficie lui d’un regain de considération mais uniquement du fait de la présence devenue massive d’islamistes bien plus barbares que lui encore. Entre 2011 et 2016 les choses ont beaucoup évoluées.

Pour Erdogan les forces kurdes syriennes (YPG) sont une émanation du PKK ( Parti des travailleurs du Kurdistan) et le PKK est assimilé à Daesh . Pour autant, c’est surtout et même exclusivement les forces kurdes qui sont bombardées en Syrie du Nord, sur le territoire de Rojava qui a été soustrait grâce aux Kurdes à l’emprise d’Assad comme de Daesh.

Envisager la solidarité avec les forces autonomistes kurdes de cette région est nécessaire. Il y a là un projet démocratique et laïque qui nous éloignent aussi bien des dictateurs que sont Erdogan en Turquie et Assad en Syrie mais aussi de Daesh et des autres islamistes qui sévissent en Syrie. 5000 sont venus d’Irak gonfler les rangs de trois groupes (1) pétris d’une idéologie hyper-réactionnaire contre les femmes mais aussi contre les hommes soucieux d’égalité et de liberté. Cela est assez rare pour être souligné. Il importe donc de suivre l’évolution de la situation dans cette zone et de savoir comment la solidarité peut se manifester.

Christian DELARUE

A partir de « Pourquoi le Rojava ne doit pas périr »
http://www.kedistan.net/2016/08/31/rojava-ne-perir/

texte tendance Claire NPA :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article152853#forum569439

1) Sur les trois groupes islamistes
Syrie et islam radical : Fatah al-Cham, Ahrar al-Cham et Nour al-Dine al-Zenki
http://amitie-entre-les-peuples.org/Syrie-et-islam-radical-Fatah-al-Cham-Ahrar-al-Cham-et-Nour-al-Dine-al-Zenki


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts