Alliances : Les bases sociales et politiques de la justice sociale. C Delarue

samedi 20 novembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Alliances : Les bases sociales et politiques de la justice sociale.

La justice sociale n’est pas que pure spéculation intellectuelle. Pour se réaliser elle a besoin d’alliances de couches sociales. Ce devrait être les partis politiques de gauche qui devraient poser publiquement le cadre de ces alliances

Politiquement, pour gagner « à gauche » il faut élargir la sphère sociale d’en-bas vers le haut . La droite fait l’inverse : elle part du 1% (la bourgeoisie) et elle descend pour former ce que F Mitterrand a appelé la « société dominante » qui est plus large que la classe dominante. Elle soutient les intérêts des 3% les plus riches puis des 5% les plus riches qui sont les cadres supérieurs de la société. Les riches sont surtout riches d’un patrimoine matériel bien au-delà des revenus perçus.

La considération du revenu vaut surtout pour les trois-quarts inférieurs de la société.

Base salariale de calcul tel que noté (1) : « Les 1 580 €uros de salaire mensuel, 18 990 €/an, représentent ainsi une barrière, c’est à dire que 50 % des français gagnent moins que cela par mois et les 50 % d’autres gagnent plus ».

Pour gagner, hors perturbation idéologique, il faut pour la gauche soutenir les salaires bien au-dessus de 1600 euros. 1600 + 800 euros (la moitié) = 2400 euros et vous avez donc plus des 3/4 dessous et un peu moins du 1/4 au-dessus. Les 3/4 de la population sont donc prolétaires au sens ou ils dépensent tout leur salaire dans le mois.

Au-dessus on trouve aussi des prolétaires mais aussi des travailleurs aisés qui disposent souvent d’un patrimoine immobilier en plus des revenus mensuels. En « montant » jusqu’au seuil des 3000 euros on englobe 90 % de la population car ainsi qu’il est précisé « les 10 % les plus riches ont quant à eux au moins 2 962 €/mois de salaire ».

Les individus riches commencent bien au-dessus disons les 5 % tout en haut, sachant que c’est le bout de la pointe qui accumule des masses exorbitantes.

Ce texte n’aborde pas les perspectives. Il souhaite éviter le solo mortifère des seuls smicars et sous smic dans un combat qui manque d’assise sociale et qui de ce fait pousse à une alliance keynésienne des couches moyennes avec un présupposé « bon » patronat, celui de la production, pas celui de la finance.

C Delarue

1) Salaire moyen des Français 2010 : 1580 €/mois !

http://www.surf-finance.com/salaire-moyen-des-francais-2010-402.html


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/