SYRIE :La thèse du « complot impérialiste », une ficelle pour couvrir les répressions sanglantes. C Delarue

dimanche 13 novembre 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

SYRIE :La thèse du « complot impérialiste », une ficelle pour couvrir les répressions sanglantes.

Résumons la situation :

- Mars 2011 : Les premières manifestations surgissent à Damas et dans d’autres villes de Syrie. Le peuple-classe syrien veut faire comme le peuple-classe égyptien et tunisien : virer le dictateur, fonder un régime démocratique et social. Mais les affrontements perdurent sans permettre un dénouement positif.

- Le 2 novembre 2011, le régime de Bachar el-Assad a accepté un plan de la Ligue arabe par lequel il s’engageait à retirer ses forces des villes, à libérer des prisonniers politiques et à ouvrir un dialogue avec l’opposition. Dix jours plus tard, on remarque qu’il ne respecte pas ses engagements et surtout qu’il continue à écraser dans le sang la contestation populaire. L’armée et les milices pro-gouvernementales sont responsables de plus de 3500 personnes tuées - plus les tortures et les emprisonnements - depuis le début des manifestations.

- Samedi 12 novembre 2011. La Ligue arabe intervient (1).

La thèse du complot impérialiste.

Ces milices peuvent être aussi actives en externe (extra-muros) et pas seulement intra-muros. Le fil conducteur sera le « complot impérialiste ». Il suffit de lire par exemple « Complot des Arabes du Golfe contre la Syrie » (alterinfo.net).

L« idée de fond est la suivante : Il s’agirait pour l’Occident »d’en finir avec un régime qui s’oppose au plan américano-israélien dans la région et qui est allié à l’Iran que les Etats-Unis veulent à tout prix affaiblir et isoler". On ne peut pas dire que cela soit faux. Il est même certain que cela soit dans la tête des stratèges de l ’OTAN , des USA et l’Union européenne.

Deux arguments en réponse !

Pour autant, la dictature du régime ne vient pas d’eux. Elle n’est pas probable mais bien de l’ordre du réel. De plus, elle ne date pas d’aujourd’hui. Il ne sert donc à rien de montrer un impérialisme potentiel ou même réel quand le sang et la torture se déchainent réellement depuis des mois.

De plus, si l’Union européenne et les Etats-Unis ont imposé de sévères sanctions commerciales à la Syrie ils n’ont envisagé à ce jour aucune intervention militaire. Par contre, la Ligue arabe (1) s’est prononcé pour des sanctions. C’est préférable que ce soit elle qui prenne les choses en main. On pourrait dire qu’il ne tient qu’au régime syrien de changer ! Mais ce serait de l’idéalisme. L’orientation la plus probable est au contraire un accroissement de la répression mais en la camouflant . On préfèrerait avoir tort.

Notre orientation.

Pour nous ni soutien à l’impérialisme du Nord ni soutien aux dictatures mais solidarité avec le peuple-classe syrien en lutte.

http://appelsolidaritesyrie.free.fr/

Il s’agira ensuite de savoir quelle composante du peuple-classe soutenir une fois les premiers pas de libération réalisés.

Il n’est pas inutile en attendant de mieux saisir ce que peut faire la Ligue arabe dans le contexte. A suivre.

Christian DELARUE

1) Dix-huit des 22 membres de la Ligue ont voté en faveur de la « suspension de l’adhésion de la Syrie à toutes ses réunions » à compter du 16 novembre et ce « jusqu’à l’application dans sa totalité du plan arabe de sortie de crise ».
(Sources secondaires mais multiples)


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts