RESISTER ET CONQUERIR DES DROITS SOCIAUX ET DES SERVICES PUBLICS

mardi 7 février 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

RESISTER ET CONQUERIR DES DROITS SOCIAUX ET DES SERVICES PUBLICS

Il faut un mouvement populaire en France et en Europe, pour défendre les droits, faire converger les services publics.

XXX

Les droits sociaux sont très souvent (pas toujours) mis en application par les services publics dans la mesure ou il existent pleinement et sans détournement à des fins marchandes ou d’intérêts particuliers. Sans services publics efficaces les droits sociaux restent sans effet face aux rapports marchands et à la logique de profit.

Les droits sociaux sont en principe pour tous et toutes sans considération de nationalité mais il faut bien comprendre que ce sont surtout les classes populaires pauvres, modestes, moyennes - soit le peuple-classe - qui en ont besoin, et beaucoup moins les très riches - le 1% d’en-haut - qui peuvent s’en passer voir pour certains entrepreneurs capitalistes veulent les privatiser e les marchandiser . On privatise alors ce qui fonctionne bien mais on socialise les pertes.

Les droits sociaux comme les services publics sont surtout des objets de conquêtes car jamais donnés d’emblée. Les autres droits, ceux des classes possédantes, sont souvent des droit à défendre par ceux qui en disposent déjà comme le droit de propriété, le droit d’entreprendre, le droit de commercer.

On sait ce qu’il est advenu de certains droits sociaux posés avec vigueur dans des textes fortement reconnus et valorisés, et ce même malgré l’insistance à vouloir les garantir. On est aller jusqu’à penser des mécanisme pour assurer l’effectivité de ces droits, qui demeurent pourtant largement non garantis, non effectifs bien qu’ils soient des droits humains décisifs pour la vie digne des membres des peuples-classe. Citons le droit à l’emploi, le droit au logement à bas prix ou mieux encore le droit à l’habitat (nommé pour la première fois par la loi Quilliot de 1982), le droit au transport gratuit, le droit à la santé. On a évoqué aussi mais avec moins d’emphase le droit bancaire (pouvoir disposer d’un compte), le droit à l’eau, au gaz et à l’électricité pour partie gratuite puis avec tarification montante selon usage.

La loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998 dispose d’emblée que “la présente loi tend à garantir sur l’ensemble du territoire l’accès effectif de tous aux droits fondamentaux dans les domaines de l’emploi, du logement, de la protection de la santé, de la justice, de l’éducation, de la formation et de la culture, de la protection de la famille et de l’enfance”. Par ailleurs, les intitulés de certains de ces titres et chapitres visent encore le “droit à l’emploi”, le “droit à la santé”, le “droit au logement” ou le “droit à l’égalité des chances par l’éducation et la culture”.

Les droits sociaux sont souvent des droits-créance soit des droits emportant pouvoir d’exiger quelque chose d’une personne déterminée, publique ou privée.

Christian Delarue


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/