Primaires de la « démocratie d’alternance bourgeoise ». C Delarue

vendredi 20 janvier 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 3%

Primaires de la « démocratie d’alternance bourgeoise ».

Une offre politique interne au cadre du système capitaliste-productiviste.

Sans être long il faut rappeler qu’on ne saurait confondre la simple alternance intra-systèmique que présente cette démocratie très rabougrie et très favorable aux possédants avec une autre démocratie qui elle permet d’offrir la ou les expressions d’une alternative contra-systémique variable et riche, expressions des organisations critiques faite aux citoyens d’en-bas, à ceux du peuple-classe et pour tout autre chose, pour une société socialiste ou une civilisation éco-socialiste ou-et écologique non productiviste - selon les expressions en débat - qui tourne le dos à la logique de profit, de concurrence, de rentabilité forcenée en soutenant les services publics, la sécurité sociale, la RTT à 32 Heures, etc etc .

Quid - pour montrer la perspective plus ouverte - d’une primaire des « révolutionnaires et des réformistes-révolutionnaires de toutes tendances » ? Est-ce mon passé de LCR qui me fait penser à cette alter-démocratie ou plutôt un souci plus exigeant et plus riche d’une démocratie étendue ? L’un peut-être mais surtout l’autre, le second, mais aussi le regard sur les tendances régressives du monde contemporain. Trump en est la caricature.

Car il n’y a aucun dogmatisme à dire qu’avec les deux primaires qui viennent de se présenter devant les citoyens de France ces derniers mois, on ne sort pas, en termes de propositions, du cercle du capitalisme contemporain, l’un de droite poussant plus loin encore que les autres - du PS ou des écolos - les feux de la destruction des conquêtes sociales de 1946 et après.

- La droite ou les requins de l’hyper-libéralisme économique !

On a eu les primaires de droite ou nettement les candidats se sont tous affichés, peu ou prou, pour la libéralisation de l’entreprise et de toutes les contraintes qui pèsent sur les patrons. Le top du mensonge le plus éhonté est celui qui a osé répéter qu’il faut passer des 35 heures hebdomadaires aux 39 heures et poursuivre sa vie au travail de 62 ans à 65 ans pour REDUIRE le chômage ! Ceux et celles qui travaillent déjà doivent travailler plus pour que ceux et celles qui sont dehors puissent travailler . Par quel miracle ? Incroyable de proférer de telles bêtises !

Devant la montée accrue attendue du chômage on sort alors contre la pauvreté montante, outre les dispositifs classiques (à améliorer), l’idée du revenu minimum pour tous et toutes. Le problème est moins le montant de ce revenu universel ou son financement que la validation du fait que les chômeurs restent au chômage. C’est une idée normale à droite mais très problématique à gauche. Il y a aussi la légitimation de ce qui va suivre à savoir la poursuite de la casses sociale : casse des services publics, de la sécurité sociale, du code du travail, du statut de la fonction publique, des règles et dispositifs protecteurs . Thanatos.

- La gauche fait encore des promesses de changement !

Presque tous les candidats de la primaire à gauche sont encore aux commandes ou y étaient il y a fort peu de temps encore et ils osent encore faire des promesses ! Faudrait faire ceci contre la pauvreté, faire cela pour autre chose !

Maxime VIVAS a publié le CV des sept candidats à la primaire organisée par les solfériniens (lien ci-dessous). Cinq ont été ministres de Hollande, deux sont députés, deux sont députés européens, quatre sont membres du PS, trois sont membres de partis alliés du PS. Les quatre candidats membres du PS depuis 2 à 3 décennies n’ont jamais pensé à le quitter. Les trois autres lui ont apporté le concours de leur parti. Mais chacun des sept, s’il est élu, fera à peu près le contraire de ce que fit Hollande avec son assentiment.

« Il faut tout de même rappeler ici que le PS n’est pas encore dans l’opposition, qu’il dispose de la présidence et de la majorité parlementaire. Aussi les voir tous parler au futur, comme si... Il leur suffit de mettre en œuvre tout ce qu’ils disent pendant qu’ils le peuvent encore […]. Le parti au pouvoir se projetant dans une politique fiction comme si il était dans l’opposition. Tout ce qui est proposé ici peut être débattu demain par l’assemblée et voté après demain ».

On objectera que tous ne sont pas députés. Certes. Mais tous rassemblent autour d’eux des députés en soutien actif à leur candidature. Et, à eux sept, ils portent LES désirs de changement : le leur et celui des sympathisants qui viendront voter à la primaire et qui n’auraient certes pas voté pour François Hollande à cause de sa politique mise en oeuvre avec l’appui de ces sept mercenaires miraculeusement frappés par la grâce des repentis.

lire sur :

https://www.legrandsoir.info/le-cv-des-sept-candidats-a-la-primaire-organise-par-les-solferiniens.html

Christian DELARUE


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/