Les Forums sociaux doivent maintenir leur caractère altermondialiste

jeudi 28 août 2008
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

LES FORUM SOCIAUX DOIVENT MAINTENIR

LEUR CARACTERE ALTERMONDIALISTE.

Cette contribution a été écrite au printemps 2008, au moment ou au sein de la direction d’ATTAC se posait la question d’un renouveau de l’altermondialisme via une stratégie de « coopération renforcée », une stratégie compatible avec la Charte de Porto Alègre mais en prenant pour base conventionnelle les articles 1, 6 et 7 . J’approuve cette position produite par des membres actifs au plus haut niveau de l’organisation des forum sociaux mondiaux (1)
Mais, pour ma part, militant altermondialiste ayant surtout participé à divers forums locaux il m’a semblé que cette exigence nécessaire pouvait se situer « trois pas en avant » de divers forums sociaux locaux. Je relève donc une contradiction : dans le même moment ou le mouvement a besoin de franchir une nouvelle étape, une certain nombre de facteurs pèsent sur les forum sociaux pour leur enlever leur caractère altermondialiste et les transformer en altermondialisation, c’est à dire en une variété de processus non guidé par un but.

I - LE CARACTERE ALTERMONDIALISTE DES FORUMS

Il découle de la Charte des principes de 2001. La charte n’est pas un texte sacré ayant tout dit sur les forum mais ce qui y est dit a son importance. D’autant que le texte peut être tiré dans un sens - l’altermondialisation - ou dans un autre : l’altermondialisme.

* Les éléments altermondialistes de la charte.

L’article 2 pose le but des forum : « un autre monde est possible » et pas simplement ce monde-ci un peu meilleur, une sorte d’altercapitalisme. Les participant sont animés par le souci de la tâche à accomplir pour construire cet autre monde. Nul ne dispose du programme complet pour y parvenir mais les présents veulent débattre honnêtement pour forger les alternatives nécessaires.

Les participants n’y viennent donc pour causer dans le vide. Ils se rencontrent car - article 1 - ils« s’opposent au néolibéralisme et à la domination du monde par le capital et toute forme d’impérialisme, et ils s’emploient à bâtir une société planétaire axée sur l’être humain. » Il ne s’agit donc pas d’évoquer l’être humain hors contexte systémique . L’être humain doit pour s’épanouir être mis hors de l’emprise du néolibéralisme, du capital et de l’impérialisme sous forme économique, militaire, politique et culturelle. Il ne s’agit donc pas d’assurer reconduction des rapports sociaux capitalistes qui génèrent domination, exploitation (dans la production) ou qui accroissent des oppressions préexistantes : racisme, sexisme, homophobie.

L’article 4 précise un peu plus l’objet des forum : . "Les alternatives proposées au Forum Social Mondial sopposent à un processus de mondialisation capitaliste commandé par les grands entreprises multinationales et les gouvernements et institutions internationales au service de leurs intérêts. Elles visent à faire prévaloir, comme nouvelle étape de l’histoire du monde, une mondialisation solidaire qui respecte les droits universels de l’homme, ceux de tous les citoyens et citoyennes de toutes les nations, et l’environnement, étape soutenue par
des systèmes et institutions internationaux démocratiques au service de la justice sociale, de l’égalité et de la souveraineté des peuples.

On pourrait s’arrêter là mais pour montrer que cette charte ne fait absolument pas l’impasse sur les contenu de cet autre monde nous allons ajouter deux autres articles : le 11 et le 12.

Article 11 : Le Forum Social Mondial, en tant qu’espace de débats, est un mouvement d’idées qui stimule la réflexion, et la diffusion transparente des fruits de cette réflexion, sur les mécanismes et instruments de la domination du capital, sur les moyens et actions de résistance et la façon de dépasser cette domination, sur les alternatives proposées pour résoudre les problèmes d’exclusion et d’inégalité sociale que le processus de mondialisation capitaliste, avec ses composantes racistes, sexistes et destructrices de l’environnement est en train de créer, au niveau international et dans chacun des pays.

Article 12 pose lui l’axe d’une société de satisfaction des besoins dans le respect écologique dans les termes suivants : "axer l’activité économique et l’action politique en vue dune prise en compte des besoins de l’être humain et dans le respect de la nature, aujourd’hui et pour les futures générations’.

* La charte et la signification de ces passages posant un « altermondialisme fondamental ».

Tout ne se résumé évidemment pas à ces article. Mais ils contiennent beaucoup. Et des forum qui parleraient de thèmes non rapportés explicitement à ces objets altermondialistes tomberaient dans l’altermondialisation, dans la discussion de dérivation visant au maintien de l’ordre existant, à l’accompagnement social et écologique du capitalisme.

L’altermondialisme n’est évidemment pas réductible à cette charte mais cette charte pose des principes de fond et de forme. Elle est loin de tout dire. Et c’est pour cette raison que d’aucuns s’adonnent à publication d’ouvrages épais. Le problème est que l’on trouve des développements qui restent fermes sur les questions d’organisation des rencontres mais souples quand au contenu qui fait le lien avec le but (l’altermondialisme). Lorsque le but est perdu de vue les débats changent de nature : c’est de l’altermondialisation. Or la philosophie implicite de la charte défendue ici est que la forme est censé mener au but. Les fondateurs ont donc mis en place un processus complexe de rencontre pour construire ce qui permet de faire tourner à l’endroit cette planète qui tourne à l’envers . Toutes la charte est tendue vers un objectif : créer un autre monde que le présent.

II - LES ELEMENTS DU PASSAGE A L’ALTERMONDIALISATION

Ils concernent le contenu de l’altermondialisme fondamental et la conception des rencontres.

- Au plan du contenu des débats :

Le titre du FSMag est ainsi libellé : « Forum social du Maghreb : les groupes sociaux unis pour un monde meilleur » L’autre monde possible pièce principale des principes de la Charte des Forum sociaux est ainsi devenu « monde meilleur ». Un monde un peu meilleur n’est pas un autre monde même si un sur-titre précise que ce qui regroupe les invités est l’objectif d’un monde différent . Or un monde différent peut l’être de par la modification de ses marges avec du commerce équitable, de l’économie sociale et solidaire et du solidarisme mais rester dans la
reproduction du capital et de ses rapports sociaux en son coeur. Evidemment ce n’est pas le titre à lui seul qui va caractériser ce forum. La dynamique des rencontres peut être porteuse de perspectives qui ne s’accommodent pas de l’existant en meilleur. Pour autant l’effet d’annonce du titre ajouté au texte de présentation qui ne dit rien du capitalisme tel que la charte l’évoque ne manque pas d’inquiéter par des temps de recentrage tant idéologique que politique.

- Un regard d’un matérialisme plat posé sur l’organisation de l’espace

Quand le but ce vers quoi nous sommes tendus est oublié il n’y a plus que des processus indéterminés et même de façon plus statique encore que des « espaces de rencontre ». Le terme « espace de rencontre » figure bien dans la charte des principe mais il ne caractérise pas vraiment les forum . L’expression en reste à la surface des choses. Mais son emploi répété n’est pas neutre. Certains reprennent le propos pour diminuer volontairement la portée critique des forum sociaux. Or cet espace est conçu pour nous y débattions fraternellement (adelphiquement) des alternatives pour changer les bases de ce monde. Or à force de se focaliser sur les processus on en oublie le but. Il y a là toute la différence entre le mouvementisme qui bouge pour créer des micro-mondes différents dans les marge et de l’accompagnement social et écologique pour le coeur capitaliste et donc pour un monde quasiment identique et l’altermondialisme qui lui milite contre le capitalisme systèmique qui tend à tout vouloir recouvrir et pour un autre monde radicalement différent, que d’aucuns nomment le socialisme du XX ème siècle.

- Le sectarisme n’est pas ou l’on croit

*Le thème de l’horizontalité défendu par Chico WITAKER a servi pour exclure ou tenter d’exclure des associations comme ATTAC au profit des seuls individus et non pas des partis.

*L’interdiction des partis (art 9 ) n’est pas fondé sur le fait qu’il sont porteur d’un programme bouclé « clé en main » mais sur le fait que leur objet statutaire les nomme comme organes de conquête du pouvoir d’Etat. La charte évoque expressément la distinction entre la société civile et l’Etat. C’est donc cet aspect qui justifie leur exclusion . C’est un point qui est relativisé voire écarté dans certains FSL à l’égard des partis politiques porteurs d’un « altermondialisme fondamental », par exemple ceux qui participent avec ATTAC à des collectifs pour une autre Europe.
* Il est heureux que les syndicats de patrons ne viennent pas dans les forum sociaux, bien que membre de la société civile comme les syndicats de travailleurs, car ils sont les vecteurs de tout ou partie de la mondialisation capitaliste.

En guise d’ouverture, il apparaît que l’écologie, l’alterdémocratie, le non sexisme et le non racisme font défaut dans cette Charte pour un autre monde. Mais c’est là engager un autre débat de modification de la Charte.

Christian DELARUE

Membre du CA d’ATTAC France

Membre du Bureau et du CA du MRAP

Article 9 : Ne pourront participer au Forum en tant que tels les représentations de partis, ni les organisations militaires

Article 8. Le Forum Social Mondial est un espace pluriel et diversifié, non confessionnel, non gouvernemental et non partisan, qui articule de façon décentralisée, en réseau, des instances et mouvements engagés dans des actions concrètes, au niveau local ou international, visant à bâtir un autre monde.

(1) Lire par exemple :

Sur la crise des forums sociaux :
DEFENDRE LES FORUMS ALTERMONDIALISTES PRIS ENTRE DEUX CRITIQUES : ENTRE « LE TROP » IDEOLOGIQUE ET LE « PAS ASSEZ »

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article336

Sur la nouvelle étape nécessaire :
Problèmes dans (et de) l’altermondialisme ? de Pierre KHALFA


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/