L’oligarchie est derrière tous les grands fétiches politiques laïcs. C Delarue

mercredi 9 mai 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

L’oligarchie est derrière tous les grands fétiches politiques laïcs.

Critique pour la République et la démocratie socialiste.

Pour le préalable sur la nature de cette critique lire les liens en notes de fin de texte.

I - Deux mots sur l’oligarchie.

Le terme oligarchie est très ancien mais il a fait une réapparition salutaire ces toutes dernières années au sein de la gauche et des écologiste ainsi que dans le mouvement altermondialiste. Ce bénéfice n’est vrai d’une part que s’il ne sert pas à masquer l’existence d’une classe sociale possédante et dominante et d’autre part que s’il n’induit pas une sorte de fatalité contre la démocratisation des sociétés et des Etats.

L’oligarchie est la minorité qui gouverne au profit de la classe dominante en général ou d’une de ses fraction : la finance, la banque, l’industrie, le commerce, etc... Il ne s’agit plus ici de pression et de groupe de pression mais de véritable collusion ploutocratique.

D’autres que moi l’ont dit, l’oligarchie se cache pour légitimer son activité derrière ses compétences doublement critiquées - au fond d’abord mais aussi quand au but car trop souvent au service d’intérêts particuliers déjà très privilégiés - mais aussi et surtout derrière les grands fétiches du discours politique au premier chef duquel se trouve la Démocratie. Les grands fétiches sont des mots- valise particulièrement englobants et rassembleurs. Mais ils très souvent mystificateurs car ils masquent des rapports sociaux.

II - Les fétiches portent des Majuscules : énumération.

Les élections présidentielles sont plus que d’autres élections l’occasion de diffuser un langage politique qui mobilise massivement des catégories englobantes comme Nation, République, Entreprise, Peuple, Souveraineté, Europe, etc... Il n’est pas anodin de s’adresser aux compatriotes plutôt qu’aux citoyens. Au-delà de la différence, il s’agit de deux abstractions qui ne renvoient guère à des appartenances précises pour beaucoup de monde. Un esprit critique dira que le compatriote est celui qui appartient à la France ethnique alors que le citoyen apparient au peuple démocratique. Mais pour certains dans les deux cas il s’agit du peuple nation.

III - De la critique des mots-valises à la défense des catégories critiques.

Une catégorie critique a fait aussi son apparition : le peuple-classe. Il s’agit des 98 % de la population d’en-bas d’un pays, y compris les résidents extracommunautaires. Ce n’est pas seulement le « bas-peuple », vieille terminologie qui évoque les ouvriers et employés pauvres.

A quoi sert une catégorie critique ? Les groupes critiques engagé dans un processus d’émancipation peuvent s’en servir pour adresser des messages d’action solidaire.

Qui s’adresse alors au peuple-classe ? Qui, des politiques ou des « corps intermédiaires » de la société civile s’adresse, aux 98% de la population d’en-bas en y intégrant les résidents extra-communautaires ? La réponse est assez simple pour les politiques : d’une part le NPA et LO et d’autre part de façon moins nette les écologistes EELV et le Front de Gauche.

Les gauches d’inspiration marxiste s’adressent aux travailleurs salariés mais aussi secondairement aux paysans. On n’est donc pas loin du peuple-classe. Les commerçants et autres professions libérales sont peu nombreuses et dans une situation contradictoire, tantôt dominée par la finance, tantôt dominante au plan des revenus perçus (pas toujours). Quand aux salariés, il existe des salariés bourgeois et même des hauts fonctionnaires bourgeois mais c’est estimé - à tort - secondaire.

Jean-Luc Mélenchon s’adresse lui au peuple. C’est la grande innovation politique de ces dernières années. Évidemment ce n’est pas le même peuple que celui de M Le Pen ou de N Sarkozy. Il s’agit plus du peuple-classe que du peuple nation. Lire : Populisme - Mélenchon : peuple-nation ou peuple-classe.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/120412/populisme-melenchon-peuple-nation-ou-peuple-classe

IV - De l’usage d’un procédé « difficile » : la « fécondation ».

Pour autant, il ne s’agit pas de retourner au seul individu et de nier comme Friedrich August von Hayek (1899-1992), et à sa suite Margaret Thatcher l’existence même de la société et du vivre ensemble qui sert de matrice à la République.

On peut donc vouloir user des catégories englobantes et mystifiantes mais en les nourrissant d’un contenu social positif. Le contraire de ce que fait la droite ou l’extrême-droite avec facilité .

De nombreux politiciens de gauche usent de ce procédé. Outre que ce contenu social n’est pas toujours franchement perceptible et qu’il donne lieu à manipulation il faut bien dire que souvent c’est un social qui tente de marier les contraires. Ce qui profite trop souvent aux dominants. Idéologie du soupçon ?

Ce débat n’est pas terminé. Lire ici : La fécondation des catégories politiques abstraites : Peuple, République, Nation, Démocratie... C Delarue

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1792

Bien qu’altermondialiste, et en internationaliste des peuples-classe, je ne néglige nullement le cadre national mais je le vois plus que jamais clivé précisément entre la classe dominante et le peuple-classe ; et pas seulement avec un ennemi extérieur de type Troika. En ce sens le peuple-classe doit changer de République et de démocratie mais avec des catégories critiques. La catégorie « peuple-classe » n’est pas la seule (1) . Un travail immense est à réaliser. A « La République dans la tourmente » (de Christian Picquet- Ed Sylepses) il faut avancer une perspective écosocialiste « arc-en-ciel » à la lutte de classe.

Christian DELARUE

Notes :

Au Nord comme au Sud, la critique sociale altermondialiste porte contre les dominations.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1962

La critique anti-fétichiste ou la dialectique réification / déification

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/060112/la-critique-anti-fetichiste-ou-la-dialectique-reification-deifica

1) ENA Friburg / La planète et nos féroces divisions sociales et culturelles.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1807


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/