L’hégémonie inégalitariste menacée - Christian Delarue

lundi 13 juin 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

L’hégémonie inégalitariste menacée

On peut considérer qu’il n’y a pas qu’un bloc de classe au centre comme on dit souvent - dont moi d’ailleurs- mais bien un VASTE BLOC INEGALITAIRE sur tout un champ politique de l’extrême-droite, de droite et du centre, jusqu’à un fraction du PS et des écologistes.

Il est donc proposé ici une autre façon de voir que celle diffusée abondamment par le bloc bourgeois du centre qui lui s’en prend aux « radicalités » sur sa droite et sur sa gauche.

Ce vaste bloc inégalitaire est divisé en DEUX SOUS-BLOCS entre - d’une part les « inégalitaires économiques » type centre Macron (avec des PS et des LR) et sa finance prédatrice, son néolibéralisme forcené et - d’autre part les « inégalitaires identitaires » nationalistes xénophobes type MLP (avec Zemmour et d’autres de LR), ce sous-bloc s’appuie sur les premières inégalités économiques (malgré un discours social d’appât car sans contenu - jusqu’à ne pas savoir ce qu’est un service public) pour rajouter les inégalités ethno-culturelles.

On voit que la thatchérisation du monde ( ) sur 40 ans a constitué un terreau inégalitaire pour les forces fascistes. Cela vaut ailleurs qu’en France.
La gauche - la NUPES au cas présent - semble bien menacer ce jour toutes « l’hégémonie inégalitariste », tant celle classiste et néolibérale que celle nationaliste, raciste, par une forte poussée populaire et du travail contre le capital .

Dureté des affrontements en cours
Il ne sont pas dans la rue mais sur les réseaux sociaux !

On a observé la détestation montante d’un élitisme de classe et de ses privilèges d’argent, bourgeois ou petit-bourgeois. Et l’on trouve en face la réaction virulente des classes possédantes acqueboutées sur la défense de leurs privilèges de classe mais visant plutôt le wokisme, l’indigénisme ou les « moscoutaires » (pour le sous-bloc du centre-bourgeois) ().
Cet affrontement rude est à replacer dans un cadre extra-national et historique depuis une dizaine d’année. La domination de classe avec ses mesures d’austérité pour les 90% d’en-bas n’est pas que française et elle connait une forte réprobation qui n’est dès lors pas que française. Et c’est bien visible dans d’autres pays, notamment ceux du sud de l’Europe.
Que cette saine détestation puisse se trouver polluée par des haines identitaires fait évidemment problème. Et ce problème est aussi bien instrumentalisé par les suppôts du 1% que l’on trouve au sein des classes aisées. Du coup le mouvement de contre-hégémonie en cours semble de bonne augure. A suivre.

Christian Delarue

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/120622/lhegemonie-inegalitariste-menacee

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/110622/la-classe-d-appui-des-tres-riches


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/