Crise modèle K, ou courbe du désastre avec bifurcation en K

mercredi 18 novembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Crise « modèle K », ou courbe du désastre avec bifurcation en K

Crise modèle K, ou courbe du désastre avec bifurcation en K provient indirectement de « La stratégie du choc. La montée d’un capitalisme du désastre » de Naomi Klein . The Shock Doctrine : The Rise of Disaster Capitalism est un essai socio-politique altermondialiste publié en 2007
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Stratégie_du_choc

Il s’agit d’une réponse partielle à qui souffre d’abord des nuisances du capitalocène et de l’entreprisocène (montée en puissance de la grande entreprise à partir de la moitié du XIX siècle en Occident ) ?

Crise modèle K, ou courbe du désastre avec bifurcation en K signifie qu’il y a une petite branche montante qui ne connait pas la crise car sur le K on a d’une part une petite courbe qui monte, celle qui accumule de l’argent - le 5% et surtout le 1% et le haut du 1% - et une courbe qui plonge en courbe soit les 99% avec un plat descendant puis une descente plus forte à partir du salaire médian grosso modo (variation selon les pays).

On peut affirmer que la « montée d’un capitalisme du désastre » frappe bien chaque peuple-classe et pas le 1% qui partout en profite ; mais au sein du peuple-classe avec une force plus dure et violente pour les classes d’ouvriers et employés modestes, et plus encore pour les précaires et les chômeurs.

- Aides : vers qui ?

COVID-19 : Quand les aides de l’Etat aux grandes entreprises multinationales partent en dividendes aux grands actionnaires (Source : Youtube-Le Média ).

Les entreprises du CAC-40 ont touché des aides d’État exceptionnelles pendant la pandémie, sans aucune contrepartie. Résultat, une partie d’entre elles a versé de généreux dividendes à ses actionnaires avec cet argent, ou licencié de nombreux employés. Comment cela a t il été rendu possible par le gouvernement, et en quoi les multinationales sont elles privilégiées par rapport aux PME ? Salomé Saqué reçoit Olivier Petitjean le rapporteur de l’observatoire des multinationales pour en discuter.
Interview d’Olivier PETITJEAN in COVID-19 : QUAND LES AIDES D’ÉTAT AUX MULTINATIONALES PARTENT EN DIVIDENDES - YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=lxqqBIRbwP0&feature=emb_logo

- Sur le classisme

Socialement et politiquement on va trouver une fraction des classes modestes à solvabilité incertaine en fin de mois (ou avant) contester les aides sociales en faveur de celles et ceux qui survivent sans travailler. Moralement cette mentalité est déplorable mais surtout il font comme si ce montant des aides était retiré de leur paye ! Comme si le 1% fraction capital actionnarial allait au final moins pomper d’argent sur le peuple-classe ! Ils oublient la lutte des classes, d’abord menée par le grand capital à son profit.

Cette mentalité de « bouc émissaire » et de courte vue qui refuse de critiquer les puissants pourtant premiers responsables de la prédation économique et capitaliste pour s’en prendre aux bénéficiaires d’aides et derrière à ce qui reste d’Etat social (ou d’Etat providence) est instrumentalisé par les forces de droite et d’extrême-droite, ordinairement très soucieuses de continuer à accumuler profits en tout genre et à payer moins d’impôts.

Christian Delarue


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/