MRAP / La France doit choisir le camps du peuple Ivorien tout entier !

mardi 12 avril 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 16%

La France doit choisir le camps du peuple Ivorien tout entier !

Laurent Gbagbo a été capturé ce lundi 11 avril avec l’aide des forces
militaires françaises. « Les soldats de la Licorne n’ont pas vocation à
s’ingérer dans les affaires intérieures de la Cote d’Ivoire » déclarait
Nicolas Sarkozy en janvier dernier !

C’est pourtant ce qu’il a fait. Le MRAP condamne cette ingérence qui,
instrumentalisant la responsabilité de protéger, va bien au-delà du
mandat donné par la résolution 1975 du Conseil de sécurité l’ONU
autorisant l’usage de la force pour protéger les populations civiles.

La présence de la « Force Licorne » en Côte d’Ivoire en 2002 et
l’évolution des missions qu’elle s’est vu attribuer, culminant avec
l’appui fourni à la capture de Monsieur Gbagbo, participent à la
continuité historique marquée par une ingérence persistante et la
volonté de l’Etat français de conserver en Côte d’Ivoire son influence
militaire, économique (les multinationales françaises représentent 30%
du PIB ivoirien) et monétaire.

Malgré les déclarations officielles, la France poursuit en Afrique son
ancienne politique, privilégiant la défense de ses propres intérêtsau
détriment du développement de relations permettant un réel développement
démocratique, économique et social des nations africaines.

Comme le disait Rony Brauman « jamais des bombardements n’ont permis
d’installer la démocratie ou de pacifier un pays ». La France, en
choisissant d’apporter son soutien à Alassane Ouattara, porte sa part de
responsabilité pour les crimes de guerre que les forces et groupes armés
fidèle à ce dernier ont perpétré, notamment à Duékoué. Aujourd’hui, la
France se doit de choisir le camp de la justice. Elle se doit de
favoriser une négociation, seule voie capable de conduire à la
réconciliation nationale et à la démocratie.

Le MRAP, inquiet pour l’avenir du peuple ivoirien demande :
* que la France retire les forces militaires présentes en Cote d’Ivoire ;
* que toute la lumière soit faite sur les actes commis par les deux
camps, susceptibles de constituer des crimes de guerre ;
* que le parlement français exerce son contrôle sur la « Force
Licorne », conformément aux dispositions prévues par la réforme de la
Constitution de juillet 2008, et crée une commission d’enquête
parlementaire sur l’ensemble de cette action depuis son déploiement en 2002

Enfin, plus généralement, il y a urgence à ce que la France renonce à sa
politique de gendarme de l’Afrique de l’ouest : le temps de la
« Françafrique », poursuite de la politique coloniale, est révolu. Il
doit faire place à des nouveaux rapports de coopération mutuelle, basée
sur le respect des peuples africains et leur permettant d’exercer une
réelle souveraineté.

— 
Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99
Site web : http://www.mrap.fr
Aider le MRAP : http://secure.mrap.fr
Recevoir nos communiqués :
mailto:communiques-request lists.mrap.fr ?subject=subscribe
Canal vidéo : http://www.dailymotion.com/MRAP-Officiel
Facebook :
http://www.facebook.com/pages/MRAP-Mouvement-contre-le-racisme-et-pour-lamitie-entre-les-peuples/291306800927
Twitter : http://twitter.com/MRAP_Officiel


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts