Le sexisme anti-séduction charnelle de certaines femmes. C Delarue

mardi 29 avril 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Le sexisme anti-séduction charnelle de certaines femmes.

Certains signes de féminité ostensibles sont stigmatisés et même interdits par certaines femmes comme par certains hommes. Les signes de féminité discrets sont parfois à peine mieux tolérés. Rigidités de « coincées du sexe » ? Je ne sais. Peu importe !

Il y a le sexisme des hommes qui frappent dans tous les domaines de la vie des femmes. Mais il y a aussi un sexisme des femmes, qui n’est d’ailleurs pas plus restreint.

Il y a un sexisme qui portent contre les femmes jugées « sexy ». Soit par les hommes comme ceux de l’Assemblée Nationale contre la Ministre de l’écologie Mme Duflot (1). Soit un sexisme par des femmes contre d’autres femmes.

Ce que rappelle l’affaire de « l’interdit des décolletés au Ministère de l’écologie », au-delà de la véracité ou non du propos tenu par Mme Ségolène Royale (démenti et contre-démenti) (2) ; c’est bien qu’il existe une forme de sexisme autoritaire des femmes contre la séduction charnelle d’autres femmes, contre le sexy des femmes. Une forme de sexisme qui se rapproche du sexoséparatisme des intégristes religieux malgré les différences : il n’y a pas de prescription en positif de certains vêtements de camouflage.

Il se trouve que je connais une collègue qui s’est plaint de remarques de femmes contre elle car elle vient au travail en talons hauts et jupe au-dessus du genoux. Pas une mini-jupe à mi-cuisse ou ras-des fesses mais simplement une jupe au-dessus du genoux mais avec des talons de 11 cms qu’elle dit porter avec aisance. Elle refuse donc les remarques du type «  »tu sors en boite ce soir« ou pire »tu vas faire un complément de salaire ce soir" .

Ces femmes sexistes incitent à des modes restreints d’habillement ou les formes du corps sont cachées ou certaines parties du corps sont cachées . Les hommes ou d’autres femmes (lesbiennes) ne doivent pas regarder ces femmes. Le seul mode correct de séduction, si on admet la séduction, serait celui de l’intelligence et de la gentillesse. Il y a là une sorte de mépris du sexe dans les relations humaines qui est digne des intégristes religieux.

Le plus souvent la jupe ne doit pas être courte et le pantalon ne doit pas être moulant. On ne doit pas percevoir le port de string. Et le décolleté est stigmatisé. Les bons seins sont A et B, C à la rigueur, pas D, ou E ou plus.

Elles tolèrent à peine plus chez les autres les boucles d’oreilles, le rouge au lèvres et le rouge à ongle.

Christian Delarue

1) Robe de Cécile Duflot : encore le sexisme des beaufs de la République !

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/210712/robe-de-cecile-duflot-encore-le-sexisme-des-beaufs-de-la-republiq

2) L’interdit - démenti - des décolletés au Ministère par Ségolène Royale.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/250414/l-interdit-dementi-des-decolletes-au-ministere-par-segolene-royale

Source :

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/260414/le-sexisme-anti-seduction-charnelle-de-certaines-femmes


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)