Communiqué du Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc

samedi 11 février 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Communiqué du Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc
21. juin 2010 - 12:57 | éditeur e-joussour

En cette journée mondiale des réfugiés où ces derniers doivent s’exprimer de tout ce qu’ils vivent, le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc tient d’emblée à dénoncer la confiscation de cette journée par les responsables du HCR-Maroc pour justement se servir de cette journée pour mettre au premier plan leur bilan et non pas les soucis primordiaux des réfugiés du Maroc. Car il nous semble que c’est la journée des réfugiés et non des responsables du HCR.

Le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc est dans le regret de constater que jusqu’à présent, le HCR-Maroc malgré l’accord de siège qu’il a acquis ; ce dernier est toujours dans l’incapacité de faire valoir le droit des réfugiés au Maroc et pire cet accord sert plus les intérêts du Maroc et de l’Europe.
Les réfugies du Maroc dans tout ça ne se retrouvent pas, car jusqu’à présent sans carte de séjour, sans titre de voyage donc sans liberté de circulation, « assigné à résidence du Maroc », sans droit au travail, sans accès aux soins médicaux décents, sans assistance matérielle etc.

La liste est longue, c’est dire que les droits des réfugiés au Maroc sont bafoués et nullement pour le CMSM de faire des éloges, quand les réfugiés aperçoivent des acquis, aussi longtemps que la quasi-totalité des droits des réfugiés ne sont pas respectés qui pour nous, sont des obligations.

Les réfugiés du Maroc sont dans une situation imposée par l’Europe en usant du HCR et du Maroc pour justement faire en sorte que les réfugiés demandent l’asile dans un pays n’ayant pas des structures adéquates pour regorger des réfugiés et pire ce pays « le Maroc » est dans la violation manifeste des lois et conventions qu’il a lui-même ratifiées et signées.

Nous le dénonçons vigoureusement.

Autre regret ce que les réfugiés du Maroc ont toujours demandé de par leur revendication dans diverses manifestations à être reconnus sur le sol où bon gré mal gré, ils ont eu refuge mais cette reconnaissance n’est pour le moment impossible.
C’est pourquoi le CMSM non seulement réitère encore cette revendication de reconnaissance sans delai des réfugiés au Maroc mais exige dans l’immédiat la revendication légitime des réfugiés à être réinstallés dans un pays où leurs droits sont respectés surtout dans ce contexte où le retour dans les pays d’origine des réfugiés au Maroc est pratiquement impossible et pire ce retour devait être volontaire et non contraint en d’autres termes poussé.
La réinstallation pour les réfugiés du Maroc est donc la solution durable.

Le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc affirme une fois de plus son adhésion totale au manifeste euro-africain (document sur site source en pièce jointe) et soutient sans ambages les revendications légitimes des réfugiés dans leur lutte.

Oui pour la liberté de circulation et d’installation des personnes partout dans le monde.

Oui au respect des droits fondamentaux de l’humain.

Oui à la régularisation des sans-papiers partout et ailleurs.

A bas les frontières, que vivent des ponts et non des murs.

Pour le Bureau Exécutif du CMSM

FISTON MASSAMBA

http://www.e-joussour.net/fr/node/5066


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts