Charles Arambourou , ces « différences » qui dégoutent existent de droit ! Christian Delarue

lundi 25 avril 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Charles Arambourou , ces « différences » qui dégoutent existent de droit !

UNE AUTRE CRITIQUE D UNE INITIATIVE PRO-VOILE !

Enfin pas toutes ! Certaines apparences sont globalement interdites légalement.

Comme pour Monsieur Arambourou, de l’UFAL, le voile islamique me déplait fortement, tout autant que lui, car il est un lourd symbole d’oppression du fait de son imposition autoritaire par les intégristes musulmans surtout mais aussi par les juifs haredim. En conséquence, je n’apprecie guère cette initiative pro-voile des étudiantes de Sciences-po , mais pour d’autres raisons.

- Quid de la diversité textile ?

Ces étudiantes ne font pas le lien avec d’autres vêtements stigmatisés, voire quasiment interdits comme le string seulement, notre « feuille de vigne » modernisée. Charles Arambourou non plus n’y pense pas . Tout comme les personnes très étroitement conformistes d’ailleurs qui - sous prétexte de confort pour tous et toutes - ne sont pas pour la pleine « diversité textile », la diversité des apparences choisies librement.

- Droit et interdit légal.

Par ailleurs, je sais que certaines femmes portent librement ce voile et qu’elles en ont pleinement le droit, du moins dans la société civile (sauf à l’école mais au titre de signes religieux ostensibles interdits). Ce qui n’est pas le cas du string seulement !

Que faire alors ? Ne faut-il pas voir le recouvrement textile en cours partout et donc l’uniformisation d’une societe textile (couverte) - façon Jérusalem - en militant pour le port de TOUT TYPE de vêtement, y compris le string seulement, pas que la mini-jupe. Or ce n’est pas ce que font celles qui stigmatisent la mini-jupe, qu’elles soient pour ou contre le voile d’ailleurs ! Ce sont donc bien des conformistes « textile » luttant contre l’hypertextile autant que contre l’hypotextile et qui sont, de part cette position, contre les différences textiles et pour l’uniformisation textile.

La solution d’ouverture serait d’admettre légalement tout type de vêtement « civil » (non religieux), allant de l’hypotextile (mini-jupe mais aussi le string seulement) à l’hypertextile (voile et jupe ultra-longue).

- Contre le racisme - Différences et similitude.

Enfin, l’antiraciste militant que je suis demande à réfléchir sur deux aspects complémentaires à des fins de respect humain, de dignité humaine.

- Réfléchir d’abord sur les « différences », non pas en les voyant systèmatiquement et naïvement comme une richesse, est essentiel. Cette richesse, au plan civilisationnel, n’est réelle que si tout le spectre textile est légal, présent et visible et pleinement admis dans la société, avec un droit librement choisi et appliqué . A défaut on vit un totalitarisme larvé, pleine de violences !

Le droit au libre habillement (hypotextile et hypertextile) n’est pas sérieuement assimilable à la « liberté » de se prostituer . Un tel rapprochement n’est pas sérieux ! Il faut combattre les intégrismes religieux - accord ici - mais respecter les droits, étendre le droit même (pouvoir passer sa tondeuse en string au printemps devrait être légal et possible) !

- Comme antiraciste, maniant l’outil pédagogique du « double regard » (sans réductionnisme), j’invite fortement à l’effort de voir la similitude - qui fait l’humanité commune - derrière la multiplicite des apparences choisies (question textile) ou naturelle (couleur de peau, poids, âge, etc), la diversité des différences que ce soient les apparences attirantes (jugées « sexy ») ou les apparences dégoutantes (voile déshumanisant, dépersonnalisant).

Chritian DELARUE

Groupe « Culture et societe » du Conseil scientifique d’ATTAC

Cf Journèe du string (seulement) à Sciences-po. | https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/230416/journee-du-string-seulement-science-po )

De Charles Arambourou lire
Journée du Hidjab à Sciences-po : insulte à toutes les femmes victimes des oppressions patriarcales, stigmatisation des non-voilées | Ufal.org

http://www.ufal.org/laicite/journee-du-hidjab-a-sciences-po-insulte-a-toutes-les-femmes-victimes-des-oppressions-patriarcales-stigmatisation-des-non-voilees/


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)