Valeurs Actuelles, la France bourgeoise blanche et réactionnaire

samedi 12 septembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 46%

Valeurs Actuelles, la « France bourgeoise blanche » et réactionnaire

VA veut laver le « Blanc » de sa longue turpitude esclavagiste .

C’est faux ! Cette tactique du bouc-émissaire est archi-réactionnaire ! Questions : Est-ce alors pour continuer l’histoire coloniale comme avant ? On sait que la nostalgie est toujours là chez les anciens mais aussi chez des plus jeunes dans l’armée et dans la police. Alors s’agit-il de faire perdurer le racisme en France et dans le monde au lieu de le combattre ?

Christian Delarue (mrap)

Extrait  : Si le parcours d’une femme capturée par des Africains qui la revendent à des négriers arabes après une effroyable traversée du désert est historiquement conforme à ce qu’était, au XVIIIe siècle, la traite dans la région, la figure du religieux, seul homme blanc du récit, qui vient l’arracher des griffes des esclavagistes relève, en revanche, de l’imagination.

« Les ordres rédempteurs auxquels ils font référence, et qui se sont donné pour mission de racheter les esclaves chrétiens à partir du XVIe siècle, ne se sont que très rarement préoccupés des esclaves africains. La scène de VA avec le religieux qui viendrait libérer, en la rachetant, Danièle Obono ne relève surtout que du fantasme de la femme noire sauvée par l’homme blanc », relève l’historien M’hamed Oualdi, professeur à Sciences Po, qui dirige un projet de recherche européen sur la fin de l’esclavage au Maghreb.

La fiction de Valeurs actuelles est nourrie, explique l’historien Guillaume Calafat, maître de conférences à Paris-I et spécialiste de la Méditerranée à l’époque moderne, par une longue histoire édifiante des missionnaires chrétiens pour libérer les captifs depuis le XVIe-XVIIe siècle. « Leurs récits visaient à lever des fonds pour libérer les chrétiens en captivité. La cruauté des marchands d’esclaves arabes y était particulièrement soulignée. On peut y trouver la figure du “Turc” cruel, de mauvaise foi, comme dans la fiction de Valeurs actuelles. Il est frappant de voir que ce discours réactionnaire sur l’esclavage puise dans ces récits très orientés sans aucune distance critique », analyse-t-il.

Mémoire de l’esclavage : derrière l’attaque d’Obono, la contre-offensive réactionnaire
https://www.mediapart.fr/journal/france/020920/memoire-de-l-esclavage-derriere-l-attaque-d-obono-la-contre-offensive-reactionnaire